Les Égyptiens de l'Antiquité utilisaient des fragments de météorite pour fabriquer des perles

Les Égyptiens de l'Antiquité utilisaient des fragments de météorite pour fabriquer des perles

Colliers découverts en 1911 dans le cimetière de Gerzeh, à 70 kilomètres au sud de Caire, ont été le test définitif pour vérifier que les anciens Egyptiens utilisaient des fragments de météorites pour l'élaboration de leurs perles.

Trouvé à cet endroit, datant entre 3350 et 3600 avant JC, des chercheurs de l'Open University et de l'Université de Manchester ont trouvé des preuves dans la composition des colliers, comme ceux-ci sont riches en nickel et en fer.

Cette hypothèse a déjà été remise en question en 1980 lorsque, malgré l'existence de cette option de production, on a conclu qu'il s'agissait de premières tentatives de fusion. Plus tard, la découverte de Gerzeh, a été prêté par le musée de Manchester à la School of Materials de l'Université, où des tests supplémentaires basés sur les rayons X et un microscope électronique ont confirmé que l'origine des matériaux étaient des fragments de météorites.

Bien qu'aujourd'hui nous n'accordions pas trop d'importance au fer, les égyptiens, contrairement à nous, ils pensaient que avait des propriétés magiques et religieuses car le simple fait d'être tombé du ciel et donc de nombreux objets fabriqués avec ce matériau ont été introduits dans les tombes.

Je suis né à Madrid le 27 août 1988 et depuis j'ai commencé un travail dont il n'y a pas d'exemple. Fasciné à la fois par les chiffres et les lettres et amoureux de l'inconnu, c'est pourquoi je suis un futur diplômé en économie et en journalisme, intéressé à comprendre la vie et les forces qui l'ont façonnée. Tout est plus facile, plus utile et plus excitant si, avec un regard sur notre passé, nous pouvons améliorer notre avenir et pour cela… Histoire.


Vidéo: Maquillage Guerlain avec Maxime Poulin