La vie d'Homo Heidelbergensis, la nouvelle cible d'Atapuerca

La vie d'Homo Heidelbergensis, la nouvelle cible d'Atapuerca

La campagne déjà lancée de fouilles dans la Sierra de Atapuerca Son objectif principal est de connaître la vie de la Homo Heidelbergensis en reliant les sites Sima de los Huesos et Gran Dolina.

Pendant un mois, ces deux sites seront liés pour obtenir des données sur ceux qui furent les premiers colons en Europe. Le début de ces travaux a été présenté aux médias par deux de ses co-directeurs, Eudald Carbonell et Juan Luis Arsuaga, expliquant entre autres données que c'est la première fois que cette méthode syndicale est utilisée pour obtenir des informations.

Dans Gouffre des os Des restes de 20 individus de l'espèce étudiée ont été retrouvés, cette accumulation d'os est l'un des mystères auxquels elle se propose de répondre. Le fait que Gran Dolina ait atteint la période à laquelle correspond l'accumulation d'ossements précitée pourrait faire connaître l'activité de ces habitants et permettre de reconstituer leurs modes de vie.

Je suis né à Madrid le 27 août 1988 et depuis j'ai commencé un travail dont il n'y a pas d'exemple. Fasciné à la fois par les chiffres et les lettres et amoureux de l'inconnu, c'est pourquoi je suis un futur diplômé en économie et en journalisme, intéressé à comprendre la vie et les forces qui l'ont façonnée. Tout est plus facile, plus utile et plus excitant si, avec un regard sur notre passé, nous pouvons améliorer notre avenir et pour cela… Histoire.


Vidéo: Les migrants de la préhistoire - Alain LAMBRECHTS