"Little Foot", le plus ancien Autralopithecus à 3 millions d'années


Un groupe de spécialistes français et sud-africains a réalisé, après 13 ans de fouilles, recomposer le premier squelette presque complet d'australopithèque, dont les restes ont été trouvés dans les grottes de Sterkfontein, en Afrique du Sud. Les analyses stratigraphiques ont permis de conclure en toute sécurité que Petit pied, soi-disant, a environ 3 millions d'années.

L'étude dirigée par le professeur Ron Clarke de l'Université de Witwatersrandy publiée le 14 mars dans la revue scientifiqueJournal de l'évolution humaine, est le produit d'un long processus de fouille et d'analyse stratigraphique, micro-stratigraphique et géochimique du squelette fossilisé et de son contexte archéologique.

le Grottes de Sterkfontein Ils sont célèbres depuis 1936 pour abriter d'importants vestiges du genreAustralopithèque, bien que pendant 6 ans, ceux-ci ne consistaient qu'en assemblages osseux partiels, crânes, mâchoires et petits os. Le même Ron Clarke en compagnie d'autres experts a trouvé en 1997 un squelette complet de l'homme-singe, dont le crâne était enfoncé dans un bassin de sédiments calcifiés enfoui dans une chambre souterraine.

Le processus d'extraction minutieux a porté ses fruits et maintenant Une équipe française a analysé les restes, vérifiant que l'hominidé remonte à 3 millions d'années, et non 2,2 comme on le croyait auparavant. De même, les os ont été séparés de leur revêtement rocheux et ont été complètement nettoyés.

Romantique, au sens artistique du mot. Dans mon adolescence, la famille et les amis m'ont rappelé à maintes reprises que j'étais un humaniste invétéré, car je passais du temps à faire ce que les autres ne faisaient peut-être pas, à me croire Bécquer, plongé dans mes propres fantasmes artistiques, dans des livres et des films, voulant constamment voyager explorez le monde, admiré pour mon passé historique et pour les merveilleuses productions de l'être humain. C'est pourquoi j'ai décidé d'étudier l'Histoire et de la combiner avec l'Histoire de l'Art, car cela me semblait le moyen le plus approprié de mettre en œuvre les compétences et les passions qui me caractérisent: lire, écrire, voyager, rechercher, connaître, faire connaître, éduquer. La divulgation est une autre de mes motivations, car je comprends qu'il n'y a pas de mot qui a une valeur réelle si ce n'est parce qu'il a été transmis efficacement. Et avec cela, je suis déterminé que tout ce que je fais dans ma vie a un but éducatif.


Vidéo: 5 mythes à propos de Lucy