Merlin

Merlin

Merlin (également connu sous le nom de Myrddin, Merlinus) est le grand sorcier des légendes arthuriennes le plus connu de Sir Thomas Malory's Le Morte D'Arthur (1469 CE). Le personnage a été créé par Geoffrey de Monmouth dans son Histoire des rois de Bretagne (1136 CE) où il apparaît pour la première fois comme un jeune sage et précoce doté de pouvoirs prophétiques. Le poète français Robert Wace (c. 1110-1174 CE) a ensuite traduit le travail de Geoffrey et l'a ajouté dans son Romain de Brut (vers 1160 EC). Merlin a ensuite été présenté comme le personnage central de la Merlin par Robert de Boron (12ème siècle CE) qui l'a présenté comme un prophète chrétien, et cette représentation, avec quelques variations, se poursuivra dans le Cycle de la Vulgate (1215-1235 CE) et le Cycle post-vulgate (c. 1240-1250 CE) pour influencer la caractérisation finale de Malory du voyant.

Dans Malory, Merlin est le mentor d'Arthur, instrumental dans tous les aspects de sa vie, de sa conception à son éducation, son ascension au pouvoir et sa vision d'un royaume gouverné par la justice et la bonne volonté. Merlin est au cœur de la vie de tous les personnages principaux de la légende, capable de voir à la fois le passé et le futur, désireux de conseiller et de rendre service, mais incapable de modifier ce qu'il sait devoir être.

Depuis sa première apparition dans la littérature médiévale, Merlin est resté parmi les personnages les plus populaires des légendes. Il a peut-être été à l'origine un dieu ou un esprit de la fertilité, craint ou vénéré pour sa grande sagesse et ses capacités magiques, et ce concept de Merlin a été relancé dans la littérature romantique du XIXe siècle. Depuis lors, il est apparu ou influencé de nombreuses œuvres de fiction, de films et d'autres médias, presque toujours représentés ou référencés de la même manière, comme un puissant mage.

Nom et origine

Le personnage de Merlin est originaire du folklore gallois avec le motif de l'homme sauvage dans les bois, un demi-sauvage en marge de la civilisation possédant un grand pouvoir et une grande sagesse.

Merlin apparaît pour la première fois dans la littérature dans le Histoire des rois de Bretagne par le religieux gallois Geoffroy de Monmouth (vers 1100 - vers 1155 de notre ère). Le nom du personnage Merlin n'est pas un nom propre (désignant un individu dans ce cas) mais un toponyme (un nom de lieu), plus précisément le gallois Caermyrddin (« Merlin's Town »), faisant référence à la ville de Carmarthen, lieu de naissance de Merlin. Geoffrey a latinisé Myrddin en Merlinus parce que la latinisation stricte de Merdinus aurait associé le nom au latin merdus (excréments, crottes). Le personnage est originaire du folklore gallois avec le motif de l'homme sauvage dans les bois, un demi-sauvage qui vivait en marge de la civilisation possédant un grand pouvoir et une grande sagesse.

L'homme sauvage gallois le plus célèbre était Myrddin Wyllt ("Myrddin the Wild"), un barde du VIe siècle qui serait devenu fou après une bataille particulièrement sanglante et s'était retiré dans les bois. Geoffrey a écrit un court ouvrage, Les prophéties de Merlin (c. 1130 CE), avant sa célèbre histoire, mais ce Merlin n'a rien à voir avec le sorcier des Légendes Arthuriennes. Après le succès de son Histoire, Geoffrey a écrit un autre ouvrage, La vie de Merlin (c. 1150 CE), dans lequel le personnage principal présente des compétences magiques et prophétiques, mais ce travail n'est pas lié aux légendes arthuriennes.

Merlin de Geoffroy

Chez Geoffroy Histoire, Merlin apparaît comme un personnage important dans les livres VI-VIII. Le roi Vortigern, l'usurpateur, a du mal à construire une tour car les fondations ne tiennent pas. Ses sorciers lui conseillent de trouver un jeune dans le royaume qui n'avait pas de père et de le sacrifier, en aspergeant son sang avec le mortier, et alors les fondations seraient saines. Vortigern envoie ses ministres pour trouver un tel jeune, et ils tombent sur Merlin dont la mère leur dit qu'il n'a pas de père terrestre mais qu'elle a été visitée par un esprit qui a pris la forme d'un homme et l'a enceinte.

Vous aimez l'histoire ?

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite !

Merlin est amené devant le roi qui explique son problème et comment il doit sacrifier le garçon, mais Merlin, peu impressionné, ordonne que les sorciers lui soient amenés afin qu'il puisse montrer qu'ils mentent. Il leur demande ce qu'il y a sous la fondation qui l'empêche de tenir bon, et ils ne peuvent pas répondre. Il dit alors à Vortigern qu'il trouvera une piscine en dessous et lui dit d'appeler ses ouvriers et de déchirer les fondations. Ils trouvent la piscine comme Merlin l'a dit, et il demande ensuite aux sorciers ce qu'il y a dans la piscine. Encore une fois, ils ne peuvent pas répondre, et Merlin leur dit qu'ils vont trouver deux pierres creuses et deux dragons endormis à l'intérieur, un blanc et un rouge, qu'ils trouvent tous lorsqu'ils vident la piscine.

Dans le livre VII, Merlin interprète la signification des dragons et prédit l'avenir. Le dragon rouge symbolise les Bretons et le blanc les Saxons que Vortigern a invités dans son royaume. Le dragon blanc opprimera le dragon rouge jusqu'à ce que le sanglier de Cornouailles se lève pour chasser les Saxons ; une prophétie concernant le roi Arthur et sa future victoire sur les Saxons. La règle illégitime de Vortigern est contestée dans le livre VIII par le noble Ambrosius Aurelius et son frère Uther Pendragon et, lorsque Vortigern est tué, il est remplacé par Ambrosius.

Cependant, le royaume est toujours en conflit et Ambrosius doit combattre les Saxons. Après une grande victoire, il ordonne la construction d'un mémorial et Merlin déplace les pierres mystiques géantes du mont Killare en Irlande à Amesbury en dehors de Londres à cette fin, créant ainsi Stonehenge. Ambrosius est tué par les Saxons, et Uther devient alors roi et allié de Gorlois de Cornouailles mais tombe amoureux de la femme de Gorlois, Igerna.

Merlin jette un sort qui fait qu'Uther ressemble à Gorlois, et il couche avec elle, concevant ainsi Arthur. Gorlois meurt au combat et Uther épouse Igerna, puis meurt un peu plus tard en buvant à une source empoisonnée par ses ennemis saxons. Arthur devient roi, venge son père et son oncle et chasse les Saxons de Grande-Bretagne. Merlin disparaît du récit après avoir organisé la nuit d'Uther avec Igerna sans aucune explication donnée. Livres IX-XII du Histoire concentrez-vous sur les conquêtes d'Arthur, sa trahison par Mordred qui enlève Guenièvre et la bataille de Camlann au cours de laquelle Arthur est mortellement blessé et ses chevaliers pour la plupart tués.

Wace, Chrétien et Robert de Boron

Robert Wace a traduit celui de Geoffrey Histoire mais ajouté à l'histoire de son imagination. Comme beaucoup de poètes français de son temps, il était parrainé par Aliénor d'Aquitaine (vers 1122-1204 de notre ère) à qui il dédia l'œuvre. Wace est responsable de certains des aspects les plus célèbres des légendes arthuriennes tels que la table ronde et le nom de l'épée d'Arthur, Excalibur. Il a également développé plus complètement les personnages principaux, en particulier Merlin dans l'épisode de Stonehenge qui, bien qu'il suive de près Geoffrey, met davantage en valeur les capacités magiques de Merlin.

Le grand poète arthurien Chrétien de Troyes (vers 1130-1190 EC), ne mentionne Merlin qu'une seule fois dans son Erec et Enide (lignes 6617-6618) et uniquement en référence à une tradition remontant à l'époque de Merlin. Robert de Boron est le prochain à développer le personnage du travail de Wace dans son Merlin (vers 1200 CE). Ce poème s'ouvre sur un groupe de démons complotant la destruction du monde en créant un être surnaturel dont le mal rivalisera avec le bien du Christ. Cette créature sera mi-humaine mi-diable et, à cette fin, ils possèdent un homme pieux de moyens et couchent avec sa fille. La fille raconte à son confesseur ce qui s'est passé (sachant apparemment que son père était possédé) et il la bénit avec le signe de la croix comme protection ; maintenant, l'enfant naîtra avec des capacités surnaturelles mais sans l'esprit maléfique sur lequel les démons comptaient.

Lorsque Merlin est né, il est baptisé, et ce rituel, ainsi que la piété et la bonté naturelles de sa mère et la bénédiction protectrice qu'elle a reçue peu de temps après avoir conçu Merlin, contribuent tous à sa nature comme intrinsèquement bonne tandis que les circonstances surnaturelles de sa conception lui confèrent des compétences dans les arts magiques. Il peut parler presque dès sa naissance, et avant l'âge de trois ans est capable de raconter l'histoire de Joseph d'Arimathie et comment il a apporté le Saint Graal en Grande-Bretagne (le sujet du poème précédent de Robert de Boron Joseph d'Arimathie). Merlin grandit avec sa mère en paix jusqu'à ce que le roi usurpateur Vertigier envoie ses ministres chercher un enfant orphelin à sacrifier car la fondation de sa tour ne tiendra pas.

Le récit de Robert suit alors presque exactement celui de Geoffrey et Wace, jusqu'à Merlin déguisant Uther en mari de la belle reine (nommée ici Ygerne) et la conception d'Arthur. À la naissance d'Arthur, Uther le donne à Merlin qui le place dans une famille d'accueil qui ne sait rien de sa naissance royale. L'identité d'Arthur est révélée lorsqu'il tire l'épée du roi d'une enclume, s'établissant ainsi comme le fils et l'héritier d'Uther.

celui de Robert Merlin est la suite de son précédent Joseph d'Arimathie et était peut-être le deuxième ouvrage d'une trilogie qui se terminait par un ouvrage sur Perceval et le graal. La contribution la plus importante de Robert aux contes arthuriens était leur christianisation qui influencerait les écrivains ultérieurs. Le Graal, autrefois plat, est devenu le Saint Graal, la coupe du Christ. Merlin, bien qu'encore une figure marginale, est devenu un voyant chrétien et Arthur et ses chevaliers sont devenus des champions et des défenseurs de la cause chrétienne. Arthur en tant que roi chrétien est évident à partir de Geoffrey, mais dans le Histoire et Wace Brut, Arthur se bat d'abord pour son pays et son peuple et appelle le Christ à soutenir cet effort ; après Robert de Boron, Arthur est d'abord au service du Christ et toutes ses grandes réalisations découlent de sa dévotion à Dieu.

Cycle de la Vulgate & Prose Merlin

Les Cycle de la Vulgate a poursuivi et développé cette tradition et marque également la première fois que les Légendes arthuriennes apparaissent en prose. Au Moyen Âge, la prose était utilisée pour les ouvrages d'histoire, de théologie ou de philosophie considérés comme des sujets « sérieux » ; la poésie était utilisée pour les œuvres de l'imagination. Les auteurs anonymes du Cycle de la Vulgate ont choisi leur forme à dessein parce qu'ils souhaitaient présenter le sujet comme une histoire réelle, et non comme une romance fantaisiste.

Les Cycle de la Vulgate commence par une histoire du Saint Graal, passe à la naissance de Merlin et à son implication avec Arthur, met en évidence l'affaire de Lancelot avec Guenièvre, établit l'importance de la quête des chevaliers pour le Saint Graal et se termine par la mort d'Arthur après la bataille de Camlann. Les Cycle de la Vulgate (édité et révisé comme le Cycle post-vulgate) a inspiré une autre œuvre, la Merlin en prose. Cette pièce, datée du milieu du XVe siècle de notre ère (peu avant que Malory n'écrive Le Morte D'Arthur), a été écrit en moyen anglais et se concentre entièrement sur Merlin en tant que héros et personnage central dans le contexte du monde arthurien.

Les Merlin en prose s'en remet fortement à Robert de Boron Merlin mais ajoute des détails importants tels que la raison spécifique du complot du démon pour imprégner une femme humaine d'un enfant démoniaque. Comme mentionné dans la Bible, après la mort du Christ sur la croix, il est descendu en enfer pour libérer les patriarches emprisonnés là-bas (un acte connu sous le nom de Harrowing of Hell). Cet événement a bouleversé l'équilibre de l'enfer et les démons ont mis en œuvre leur plan pour créer un agent humain sur terre qui s'opposera au sauvetage des âmes par Christ et en enverra davantage dans le royaume de Satan. L'auteur explique également que Merlin a été nommé d'après son pieux grand-père chrétien, coupant ainsi toute association du voyant avec Myrddin de la tradition païenne galloise.

Les Merlin en prose suit Robert de Boron pour ses cinq premières sections qui sont ensuite suivies de deux séquelles connues par les savants comme la continuation historique (Prose Merlin Suite) et la suite romantique (Suite du Merlin, également connu sous le nom de Huth Merlin car il est contenu dans le manuscrit Huth de la British Library). La suite historique reprend là où Robert Merlin se termine, avec Arthur tirant l'épée de l'enclume, (seulement maintenant c'est une épée dans une pierre), puis raconte l'histoire de la lutte d'Arthur contre ses barons rebelles, la formation de la cour et les exploits.

La suite romantique développe tous les aspects les plus mythiques des légendes arthuriennes telles qu'Arthur recevant Excalibur de la Dame du lac, l'enchantement d'Arthur qui le conduit à engendrer Mordred, la formation de la Table ronde, l'affaire Lancelot-Guenièvre, et comment Nimue (également donnée comme Vivienne et Niniane dans d'autres œuvres, la protégée et l'amante de Merlin) piège Merlin, le scellant pour toujours dans un monde auquel il ne peut échapper auquel elle seule a accès, le condamnant ainsi à une mort éternelle dans la vie et supprimant le personnage du récit. Tous les éléments les plus résonnants de l'univers arthurien sont développés dans ce travail, mais Malory amènerait l'histoire plus loin dans sa forme finale.

Merlin de Malory

Sir Thomas Malory était un prisonnier politique à Newgate, Londres 1468-1470 CE lorsqu'il a écrit Let Morte d'Arthur. Bien que sa source principale soit le Cycle post-vulgate, les érudits s'accordent à dire qu'il avait probablement accès à une bonne bibliothèque et qu'il connaissait bien les traditions arthuriennes. Le Merlin de Malory est le point culminant de toutes les autres versions du voyant avant 1469 CE : un puissant sorcier de perspicacité prophétique qui peut contrôler les éléments, changer de forme, modifier la perception de la réalité des autres et lire le cœur des gens et leurs vrais désirs. Malory s'est presque certainement inspiré du Merlin en prose pour le cœur de son personnage mais l'a développé à un degré beaucoup plus profond.

Merlin de Malory est un puissant sorcier qui peut contrôler les éléments, changer de forme, modifier la perception de la réalité par les autres et lire le cœur des gens.

Comme dans les œuvres précédentes, Merlin est né d'une femme noble et d'un démon, aide Uther à concevoir Arthur et place le garçon dans la famille d'accueil de Sir Ector après sa naissance. Arthur grandit comme écuyer de son frère adoptif aîné Kay et le sert lors de tournois. Lors d'un de ces événements, il découvre qu'il a oublié de ramener l'épée de Kay de la tente et, sur le chemin du retour, voit une épée dans une pierre. Il la dessine et l'apporte à Kay qui la reconnaît comme l'épée du roi et essaie de faire semblant de l'avoir dessinée mais il se trouve qu'il ment. Arthur remet ensuite l'épée sur la pierre et la tire à nouveau facilement, prouvant qu'il est l'héritier du trône.

Merlin revient dans la vie d'Arthur après cet événement, le conseille dans la royauté et la règle juste, et reste une figure toujours présente orchestrant des événements dans les coulisses ou essayant de convaincre les autres d'écouter leur meilleure nature. Il dit à Arthur que Guenièvre lui sera infidèle avec Lancelot au moment où Arthur annonce son intention de l'épouser mais Arthur n'écoutera pas. Merlin prépare Nimue comme son successeur et tombe complètement amoureux d'elle, perdant sa perspective. Il n'a aucune idée de l'ambition de Nimue jusqu'à ce qu'il lui ait enseigné l'étendue de ses connaissances magiques et qu'elle l'emprisonne ensuite. Merlin parti, Arthur perd son conseiller de confiance, et une fois que l'affaire de Lancelot et Guenièvre est révélée, l'unité et la vision de la Table Ronde sont perdues, Mordred usurpe le trône et le royaume tombe après la bataille décisive de Camlann.

Conclusion

Dans toutes ces œuvres, Merlin est au centre du récit et le personnage reste parmi les plus populaires des légendes arthuriennes. Les écrivains gallois qui suivent Geoffrey ont écrit leurs propres ouvrages sur le voyant. Les poètes italiens et espagnols se sont inspirés des traditions française et galloise pour présenter Merlin dans leurs propres œuvres et sa popularité est attestée par le nombre d'œuvres complètes ou de fragments de manuscrits du Moyen Âge qui le mentionnent ou le mettent en scène. Le chercheur Peter H. Goodrich commente :

Merlin, le prophète et mage, est historiquement le deuxième personnage le plus connu de la littérature médiévale, à peine dépassé par son seigneur lige, le roi Arthur. Au-delà de la littérature, il est entré dans notre conscience publique à un degré encore plus grand qu'Arthur, par l'association de son nom avec toutes sortes d'appareils et de produits technologiques, dont beaucoup ne sont pas du tout arthuriens. (1)

Le personnage a influencé le concept du sorcier, du mage, du sorcier et du sage depuis sa première apparition dans Geoffrey's Histoire et des écrivains tels que J.R.R. Tolkien, C.S. Lewis et J. K. Rowling, parmi beaucoup d'autres, l'ont reconnu à propos de leurs travaux. Le chercheur William W. Kibler note comment cela est dû à la nature fascinante du personnage :

Merlin est constamment au centre de l'action, prédisant les événements et utilisant ses pouvoirs magiques pour contrôler l'histoire. Il est pudique et bienveillant et utilise constamment ses pouvoirs de métamorphose pour aider et déconcerter. (Dentelle, 384)

Les légendes arthuriennes sont tombées en disgrâce pendant la Renaissance, mais Merlin est resté aussi populaire que jamais. Des pèlerinages étaient régulièrement effectués à la source de Merlin (également connue sous le nom de fontaine de Barenton) à Brocéliande, en Bretagne, pour ses pouvoirs de guérison jusqu'à ce que la pratique soit interdite par le Vatican en 1853 de notre ère. L'intérêt pour les légendes arthuriennes a généralement été relancé peu de temps après par Alfred, Lord Tennyson, grâce à sa popularité Idylles du roi en 1859 de notre ère.

Depuis lors, les légendes ont été réinventées d'innombrables fois pour refléter les différents zeitgeist des époques dans lesquelles elles sont écrites, et Merlin continue d'être l'un des personnages les plus convaincants. Merlin est présenté dans d'innombrables films, jeux, émissions de télévision, romans et courts métrages de fiction. Même lorsqu'il n'est pas mentionné par son nom, sa personnalité imprègne ou influence toujours celle de chaque sorcier, sous quelque forme que ce soit, qui est venu après lui.


Histoire de la vie de Merlin

Les Merlins se reproduisent dans les zones ouvertes et semi-ouvertes du nord de l'Amérique du Nord. La sous-espèce boréale niche habituellement près d'ouvertures forestières, dans des boisés fragmentés, près de rivières, de lacs ou de tourbières et sur des îles lacustres. La sous-espèce du nord-ouest du Pacifique semble nicher principalement dans les zones côtières et le long des rivières. La sous-espèce des prairies niche dans des arbustes et des arbres le long des rivières et dans de petits bosquets d'arbres à feuilles caduques plantés comme brise-vent. Les émerillons se reproduisent de plus en plus dans les villes et les villages, où ils envahissent souvent les nids de corbeaux dans les conifères plantés dans les zones résidentielles, les cours d'école, les parcs et les cimetières. Pendant la migration, les émerillons s'arrêtent dans les prairies, les forêts ouvertes et les zones côtières. Ils hivernent dans un habitat similaire dans l'ouest des États-Unis et le sud des États-Unis, le long de la côte du Pacifique jusqu'en Alaska et le long de la côte atlantique jusqu'au sud de la Nouvelle-Angleterre. Leur aire d'hivernage s'étend vers le sud à travers l'Amérique latine jusqu'en Équateur.Retour en haut

Les Merlins mangent principalement des oiseaux, les attrapant généralement dans les airs lors d'attaques à grande vitesse. Ils se spécialisent souvent dans la chasse. Quelques-unes des espèces les plus abondantes autour des proies sont généralement des oiseaux de taille petite à moyenne de l'ordre de 1 à 2 onces. Les proies communes comprennent l'alouette hausse-col, le moineau domestique, le jaseur boréal, le dickcissel, le bécasseau minuscule, le bécasseau variable et d'autres oiseaux de rivage. Ils ne se penchent pas sur les oiseaux comme le font les faucons pèlerins, mais attaquent à grande vitesse, horizontalement ou même par le bas, chassant la proie vers le haut jusqu'à ce qu'ils se fatiguent. Les autres proies comprennent les gros insectes tels que les libellules, les chauves-souris capturées dans les ouvertures des grottes, les oiseaux nicheurs et les petits mammifères. On a vu des paires de Merlin faire équipe pour chasser de grands troupeaux de jaseurs : un Merlin chasse le troupeau en attaquant par le bas, l'autre arrive quelques instants plus tard pour profiter de la confusion. Retour au sommet


Merlin - Histoire

    Le compresseur de suralimentation du moteur -3 s'enclenche à 19 000 pieds, et le -7, entre 14 500 et 19 000 pieds. Le compresseur était automatique, mais pouvait être surchargé manuellement. Afin de donner au moteur une poussée de puissance supplémentaire en cas d'urgence, la manette des gaz pourrait être poussée au-delà de la butée du portail en brisant le fil de sécurité. S'il était utilisé pendant plus de cinq minutes, il y avait un risque de dommages graves au moteur.

    Il n'y avait aucun doute lorsque le compresseur est passé en position de soufflante haute sur la Mustang P-51. L'avion a tremblé violemment et les pilotes ont dû apprendre à anticiper le déclenchement et à réduire les gaz. Lors de la descente, le passage à la soufflante basse s'est produit à environ 14 500 pieds, et la seule indication de l'événement était une baisse de la pression d'admission. Le Packard Merlin conduisait soit une hélice à quatre pales Hamilton-Standard Hydromatic ou Aeroproducts automatique à vitesse constante. Des radiateurs de liquide de refroidissement (30/70 éthylène-glycol/eau) et d'huile ont été installés dans le carénage de radiateur à écope ventrale prononcé sous le fuselage.

    L'une des faiblesses du Merlin était qu'il pouvait être mis hors de combat par une seule balle ou un seul éclat d'obus, mais cela s'appliquait à tous les moteurs refroidis par liquide et n'enlevait rien aux capacités globales de la Mustang. La Mustang était un spectacle bienvenu pour les équipages du Boeing B-17 Fortress alors qu'ils plongeaient profondément dans le ciel allemand pendant l'offensive de jour contre les industries d'armement nazies.

    Le Merlin a connu un développement continu tout au long de la Seconde Guerre mondiale, pour finir avec le MK 71. La série Merlin a ensuite été remplacée par le Série Griffon.

Caractéristiques:
Rolls-Royce Merlin I
Date: 1936
Cylindres : 12
Configuration: V, refroidi par liquide
Puissance : 1 030 (768 kW)
RPM : 3,000
Alésage et course : 5,4 pouces (137 mm) x 6 pouces (152 mm)
Déplacement: 1 650 cu. po (27 litres)
Poids: 1 320 livres. (600kg)

© Le musée en ligne de l'histoire de l'aviation. Tous les droits sont réservés.
Créé le 29 novembre 2006. Mis à jour le 12 octobre 2013.


Origine

Très probablement le nom "Merlin" est dérivé du gallois Myrddin, le nom d'un barde qui serait devenu fou à cause des horreurs de la guerre. De plus, Merlin a des liens avec un chef de guerre légendaire nommé Ambrosius Aurelianus, qui était aussi son prédécesseur à bien des égards. Ambrosius Aurelianus qui apparaît dans Historia Regum Britanniae n'était pas seulement quelqu'un qui a remporté une bataille importante, mais était également connu pour ses prophéties (incluant à l'origine les dragons combattant sous la tour), qui ont ensuite été attribuées à Merlin à la place.

Merlin peut également être basé sur les druides historiques, qui partagent des similitudes dans les traditions et dans la vie dans la nature.


Vous n'avez fait qu'effleurer la surface de Merlin histoire de famille.

Entre 1957 et 2004, aux États-Unis, l'espérance de vie de Merlin était à son point le plus bas en 1958 et au plus haut en 1964. L'espérance de vie moyenne de Merlin en 1957 était de 53 ans et de 85 ans en 2004.

Une durée de vie inhabituellement courte peut indiquer que vos ancêtres Merlin vivaient dans des conditions difficiles. Une courte durée de vie peut également indiquer des problèmes de santé qui étaient autrefois répandus dans votre famille. Le SSDI est une base de données consultable de plus de 70 millions de noms. Vous pouvez trouver des dates de naissance, des dates de décès, des adresses et plus encore.


Témoignage client

Parce que ma voiture est maintenant au-delà de sa garantie, le moment est venu pour moi de chercher un magasin autre que le concessionnaire pour entretenir ma voiture. J'espérais trouver un endroit qui se soucie tout autant, et je l'ai fait quand j'ai trouvé Merlin Complete Auto Care. La finition était fantastique et le prix semblait juste. J'ai bien l'intention de revenir quand j'aurai besoin d'un service. Merci encore!

Récompenses ALLIANCE et garage personnel en ligne

Rejoignez les récompenses ALLIANCE de Merlin pour gagner de précieux dollars pour le service et les pneus futurs ! Visitez votre garage personnel en ligne pour l'historique des services, les coupons, les rappels et plus encore !

Merlin se soucie

Merlin Complete Auto Care aide Children's Home + Aid, leur partenaire caritatif, avec des dons indispensables de vêtements d'hiver chauds pour les plus de 40 000 enfants qu'ils servent chaque année avec la collecte de vêtements Snug Hugs for Kids.


Contenu

Merlin 1A Modifier

La version initiale, la Merlin 1A, utilisait une tuyère en composite polymère renforcé de fibres de carbone, peu coûteuse, jetable et refroidie par ablation et produisait une poussée de 340 kN (76 000 lbf). Le Merlin 1A n'a volé que deux fois : la première fois le 24 mars 2006, lorsqu'il a pris feu et a échoué en raison d'une fuite de carburant peu de temps après le lancement, [5] [6] et la deuxième fois le 21 mars 2007, lorsqu'il a fonctionné avec succès. [7] Les deux fois, le Merlin 1A était monté sur un premier étage du Falcon 1. [8] [9]

La turbopompe SpaceX était une conception entièrement nouvelle et épurée confiée à Barber-Nichols, Inc. en 2002, qui a effectué toute la conception, l'analyse technique et la construction sur laquelle la société avait déjà travaillé sur les turbopompes pour le RS-88 (Bantam) et la NASA. Programmes de moteur Fastrac. La turbopompe Merlin 1A utilisait un arbre principal unique soudé par friction, avec des extrémités en Inconel 718 et une turbine RP-1 intégrée en aluminium au milieu. Le carter de la turbopompe a été construit à l'aide de moulages de précision, avec de l'Inconel à l'extrémité de la turbine, de l'aluminium au centre et de l'acier inoxydable de la série 300 à l'extrémité LOX. La turbine était une conception à impulsions à admission partielle (c'est-à-dire que le fluide de travail n'est admis que par une partie de la rotation de la turbine, un arc, pas toute la circonférence) et tournait jusqu'à 20 000 tr/min, avec un poids total de 68 kg (150 kg). [ citation requise ]

Merlin 1B Modifier

Les Merlin 1B Le moteur de fusée était une version améliorée du moteur Merlin 1A. Les mises à niveau de la turbopompe ont été gérées par Barber-Nichols, Inc. pour SpaceX. [10] Il était destiné aux lanceurs Falcon 1, capables de produire 380 kN (85 000 lbf) de poussée au niveau de la mer et 420 kN (95 000 lbf) dans le vide, et fonctionnant avec une impulsion spécifique de 261 s (2,56 km/s ) au niveau de la mer et 303 s (2,97 km/s) dans le vide.

Le Merlin 1B a été amélioré par rapport au 1A avec une mise à niveau de la turbine, augmentant la puissance de 1 500 kW (2 000 ch) à 1 900 kW (2 500 ch). [11] La mise à niveau de la turbine a été réalisée en ajoutant des buses supplémentaires, transformant la conception d'admission partielle précédente en une admission complète. Des roues légèrement agrandies pour RP-1 et LOX faisaient partie de la mise à niveau. Ce modèle tournait à une vitesse de 22 000 tr/min plus rapide et développait des pressions de refoulement plus élevées. Le poids de la turbopompe est resté inchangé à 68 kg (150 lb) [10] Un autre changement notable par rapport au 1A a été le passage à l'allumage TEA-TEB (pyrophorique) par rapport à l'allumage de la torche. [11]

L'utilisation initiale du Merlin 1B devait être sur le lanceur Falcon 9, sur le premier étage duquel il y aurait eu un groupe de neuf de ces moteurs. En raison de l'expérience du premier vol du Falcon 1, SpaceX a déplacé son développement Merlin vers le Merlin 1C, qui est refroidi par régénération. Par conséquent, le Merlin 1B n'a jamais été utilisé sur un lanceur. [8] [9]

Merlin 1C Modifier

Trois versions du Merlin 1C moteur ont été produits. Le moteur Merlin pour Falcon 1 avait un ensemble d'échappement de turbopompe mobile, qui a été utilisé pour fournir un contrôle de roulis en guidant l'échappement. Le moteur Merlin 1C du premier étage du Falcon 9 est presque identique à la variante utilisée pour le Falcon 1, bien que l'ensemble d'échappement de la turbopompe ne soit pas mobile. Enfin, une variante sous vide Merlin 1C est utilisée sur le deuxième étage du Falcon 9. Ce moteur diffère de la variante du premier étage du Falcon 9 en ce qu'il utilise une plus grande buse d'échappement optimisée pour le fonctionnement sous vide et peut être étranglé entre 60% et 100%. [13]

Le Merlin 1C utilise une buse et une chambre de combustion refroidies par régénération. La turbopompe utilisée est un modèle Merlin 1B avec seulement de légères modifications. Il a été tiré avec un tir de mission complète de 170 secondes en novembre 2007, [12] a effectué son premier vol en mission en août 2008, [15] a propulsé la « première fusée à carburant liquide développée en privé à atteindre avec succès l'orbite », Falcon 1 Vol 4, en septembre 2008, [15] et a propulsé le Falcon 9 lors de son vol inaugural en juin 2010. [16]

Tel que configuré pour être utilisé sur les véhicules Falcon 1, le Merlin 1C avait une poussée au niveau de la mer de 350 kN (78 000 lbf), une poussée dans le vide de 400 kN (90 000 lbf) et une impulsion spécifique au vide de 304 s (2,98 km/s) . Dans cette configuration, le moteur consommait 140 kg (300 lb) de propergol par seconde. Les tests ont été menés avec un seul moteur Merlin 1C exécutant avec succès un total de 27 minutes (en comptant la durée des différents tests), ce qui équivaut à dix vols complets de Falcon 1. [17] La ​​chambre et la buse Merlin 1C sont refroidies de manière régénérative par 45 kilogrammes (100 lb) par seconde de débit de kérosène et sont capables d'absorber 10 mégawatts (13 000 hp) d'énergie thermique. [18]

Un Merlin 1C a été utilisé pour la première fois dans le cadre de la troisième tentative infructueuse de lancement d'un Falcon 1. En discutant de l'échec, Elon Musk a noté : « Le vol de notre premier étage, avec le nouveau moteur Merlin 1C qui sera utilisé dans Falcon 9, était une image parfaite." [19] Le Merlin 1C a été utilisé dans le quatrième vol réussi du Falcon 1 le 28 septembre 2008. [20]

Le 7 octobre 2012, un Merlin 1C (moteur n° 1) de la mission CRS-1 a connu une anomalie à T+00:01:20, qui apparaît sur la vidéo de lancement de CRS-1 sous forme de flash. La panne s'est produite juste au moment où le véhicule atteignait max-Q (pression aérodynamique maximale). L'examen interne de SpaceX a révélé que le moteur a été arrêté après une perte de pression soudaine et que seule la coque aérodynamique a été détruite, générant les débris vus dans la vidéo, le moteur n'a pas explosé, car le contrôle au sol de SpaceX a continué à en recevoir des données tout au long du vol. . La mission principale n'a pas été affectée par l'anomalie en raison du fonctionnement nominal des huit moteurs restants et d'un réajustement à bord de la trajectoire de vol, [21] mais la charge utile de la mission secondaire n'a pas atteint son orbite cible en raison des protocoles de sécurité en place pour empêcher collisions avec l'ISS. Ces protocoles empêchaient un deuxième tir de l'étage supérieur pour la charge utile secondaire. [22]

SpaceX prévoyait de développer une version 560 kN (130 000 lbf) de Merlin 1C à utiliser dans les boosters Falcon 9 Block II et Falcon 1E. [23] Ce moteur et ces modèles de booster ont été abandonnés au profit du moteur Merlin 1D plus avancé et du booster Falcon 9 v1.1 plus long.

Aspirateur Merlin (1C) Modifier

Le 10 mars 2009, un communiqué de presse de SpaceX annonçait la réussite des tests du moteur Merlin Vacuum. Une variante du moteur 1C, Merlin Vacuum dispose d'une section d'échappement plus grande et d'une buse d'expansion nettement plus grande pour maximiser l'efficacité du moteur dans le vide de l'espace. Sa chambre de combustion est refroidie par régénération, tandis que la buse d'expansion de 2,7 mètres (9 pi) de long [24] en alliage de niobium [13] est refroidie par rayonnement. Le moteur délivre une poussée à vide de 411 kN (92 500 lbf) et une impulsion spécifique à vide de 342 s (3,35 km/s). [25] Le premier moteur Merlin Vacuum de production a subi un tir d'insertion orbitale de pleine durée (329 secondes) du deuxième étage intégré du Falcon 9 le 2 janvier 2010. [26] Il a volé sur le deuxième étage du premier Falcon 9 vol le 4 juin 2010. À pleine puissance et depuis le 10 mars 2009, le moteur Merlin Vacuum fonctionne avec la plus grande efficacité de tous les moteurs de fusée à hydrocarbures fabriqués aux États-Unis. [27]

Un test imprévu d'un moteur Merlin Vacuum modifié a été effectué en décembre 2010. Peu de temps avant le deuxième vol prévu du Falcon 9, deux fissures ont été découvertes dans la tuyère en alliage de niobium de 2,7 mètres de long du Merlin Vacuum. moteur. La solution technique consistait à couper les 1,2 mètre inférieur (4 pieds) de la tuyère et à lancer deux jours plus tard, car les performances supplémentaires qui auraient été obtenues avec la tuyère plus longue n'étaient pas nécessaires pour atteindre les objectifs de la mission. Le moteur modifié a réussi à placer le deuxième étage sur une orbite de 11 000 kilomètres (6 800 mi) d'altitude. [24]

Merlin 1D Modifier

Le moteur Merlin 1D a été développé par SpaceX entre 2011 et 2012, avec un premier vol en 2013. Les objectifs de conception du nouveau moteur comprenaient une fiabilité accrue, des performances améliorées et une fabrication améliorée. [28] En 2011, les objectifs de performance du moteur étaient une poussée à vide de 690 kN (155 000 lbf), une impulsion spécifique au vide (jesp) de 310 s (3,0 km/s), un taux d'expansion de 16 (par opposition aux 14,5 précédents du Merlin 1C) et une pression de chambre dans le "sweet spot" de 9,7 MPa (1 410 psi). Merlin 1D a été conçu à l'origine pour accélérer entre 100 % et 70 % de la poussée maximale, mais d'autres améliorations depuis 2013 permettent désormais au moteur d'accélérer à 40 %. [29]

The basic Merlin fuel/oxidizer mixture ratio is controlled by the sizing of the propellant supply tubes to each engine, with only a small amount of the total flow trimmed out by a "servo-motor-controlled butterfly valve" to provide fine control of the mixture ratio. [30]

On November 24, 2013, Elon Musk stated that the engine was actually operating at 85% of its potential, and they anticipated to be able to increase the sea-level thrust to about 730 kN (165,000 lbf) and a thrust-to-weight ratio of 180. [31] This version of the Merlin 1D was used on Falcon 9 Full Thrust and first flew on Flight 20.

In May 2016, SpaceX announced plans to further upgrade the Merlin 1D by increasing vacuum thrust to 914 kN (205,000 lbf) and sea-level thrust to 845 kN (190,000 lbf) according to SpaceX, the additional thrust will increase the Falcon 9 LEO payload capability to about 22 metric tons on a fully expendable mission. SpaceX also noted that unlike the previous Full Thrust iteration of the Falcon 9 vehicle, the increase in performance is solely due to upgraded engines, and no other significant changes to the vehicle are publicly planned.

In May 2018, ahead of the first flight of Falcon 9 Block 5, SpaceX announced that the 190,000 lbf (850 kN) goal had been achieved. [32] The Merlin 1D is now close to the sea-level thrust of the retired Rocketdyne H-1 / RS-27 engines used on Saturn I, Saturn IB, and Delta II.

Anomalies Edit

The March 18, 2020, launch of Starlink satellites onboard a Falcon 9 experienced an early engine shutdown on ascent. The shutdown occurred 2 minutes 22 seconds into the flight and was accompanied with an "event" seen on camera. The rest of the Falcon 9 engines burned longer and did deliver the payload to orbit. However, the first stage was not successfully recovered. In a subsequent investigation SpaceX found that isopropyl alcohol, used as cleaning fluid, was trapped and ignited, causing the engine to be shut down. To address the issue, in a following launch SpaceX indicated that the cleaning process was not done. [33] [34] [35]

Merlin 1D Vacuum Edit

A vacuum version of the Merlin 1D engine was developed for the Falcon 9 v1.1 and the Falcon Heavy 2nd stage. [3] As of 2020, the thrust of the Merlin 1D Vacuum is 220,500 lbf (981 kN) [36] with a specific impulse of 348 seconds, [37] the highest specific impulse ever for a U.S. hydrocarbon rocket engine. [38] The increase is due to the greater expansion ratio afforded by operating in vacuum, now 165:1 using an updated nozzle extension. [37] [39]

The engine can throttle down to 39% of its maximum thrust, or 360 kN (81,000 lbf). [39]

Engine control Edit

SpaceX uses a triple-redundant design in the Merlin engine computers. The system uses three computers in each processing unit, each constantly checking on the others, to instantiate a fault-tolerant design. One processing unit is part of each of the ten Merlin engines (nine on the first stage, one on the second stage) used on the Falcon 9 launch vehicle. [40]

Turbopump Edit

The Merlin LOX/RP-1 turbopump used on Merlin engines 1A–1C was designed and developed by Barber-Nichols. [41] It spins at 36,000 revolutions per minute, delivering 10,000 horsepower (7,500 kW). [42]

Gas generator Edit

The LOX/RP-1 turbopump on each Merlin engine is powered by a fuel-rich open-cycle gas generator similar to that used in the Apollo-era Rocketdyne F-1 engine. [43]

As of August 2011 [update] , SpaceX was producing Merlin engines at the rate of 8 per month, planning eventually to raise production to about 33 engines per month (or 400 per year). [3] By September 2013, SpaceX total manufacturing space had increased to nearly 93,000 square meters (1,000,000 sq ft), and the factory had been configured to achieve a maximum production rate of up to 40 rocket cores per year, enough to use the 400 annual engines envisioned by the earlier engine plan. [44] By October 2014, SpaceX announced that it had manufactured the 100th Merlin 1D engine and that engines were now being produced at a rate of 4 per week, soon to be increased to 5. [45]

By June 2015, SpaceX was producing Merlin engines at the rate of 4 Merlin 1D engines per week, with a total production capacity in the factory of a maximum of 5 per week. [46]

In February 2016, SpaceX indicated that the company will need to build hundreds of engines a year in order to support a Falcon 9/Falcon Heavy build rate of 30 rocket cores per year by the end of 2016. [47] [ besoin de mise à jour ]


Facts about Merlin 5: Later Version of the Legend

Robert De Boron retold on this material about Merlin in his poem around 1200. Not many of his poems survive, but a prose retelling became popular and was later incorporated into chivalric romances.

Facts about Merlin 6: Geoffrey Background for His Works

Geoffrey Prophetiae do not reveal much about Merlin’s background. He included the prophet in his work, Historia Regum Britanniae, supplementing the characterisation by attributing to him stories about Aurelius Ambrosius, taken from Nennius’ Historia Brittonum.

the cool 10 facts about Merlin


In December 1998, Nick Varney, Andrew Carter and the senior management team of Vardon Attractions (Vardon plc) completed a management buyout of the company to form Merlin Entertainments Group Ltd. with the backing of the private equity firm Apax Partners. Apax sold the company to another financial investor, Hermes Private Equity, in 2004. [3] In May 2005, the company was acquired from Hermes by a division of The Blackstone Group [4] which later started a major expansion. Over the years, Merlin acquired Gardaland, an Italian theme park, and The Tussauds Group. The company was first listed on the London Stock Exchange in 2013. [5]

Legoland Edit

When the Legoland theme parks came up for sale, Varney wanted to buy it but Hermes did not want to invest more capital. After the sale of Merlin to Blackstone Group, the company negotiated to buy control of Legoland for about £250 million in 2005, then merged it with Merlin. [6] As part of the deal, Kirkbi A/S, the investment arm of LEGO owners, took a share in Merlin Entertainments. [7] [8]

Tussauds Edit

In May 2007 Blackstone purchased The Tussauds Group, owner of the Madame Tussauds celebrity wax attractions, for US$1.9 billion this company was merged with Merlin and has since been managed by Merlin. [9] [10] After the Tussauds acquisition, Dubai International Capital, the previous owner, received a 20% stake in the combined entity as well as £1.03bn in cash. [11] [9] [12]

On 17 July 2007, as part of the financing for the Tussauds deal, the freeholds of Alton Towers, Thorpe Park, Warwick Castle and Madame Tussauds were sold to private investor Nick Leslau and his investment firm Prestbury, with a subsequent leaseback agreement. [13] Although the attraction sites are owned by Leslau, they are operated by Merlin based on a renewable 35-year lease. [9]

Florida Edit

On 15 January 2010, Merlin Entertainments bought Cypress Gardens, a defunct theme park in Winter Haven, Florida. It was reopened as Legoland Florida theme park. [14]

Reports in early October 2017 indicated that Merlin Entertainments was considering a takeover of Sea World in Orlando but on 11 October, the company said it was no longer involved in such discussions. [15]

Australia and New Zealand Edit

In late 2010, it was announced that Merlin would purchase approximately A$116 million worth of entertainment attractions located in Australia and New Zealand from Village Roadshow Theme Parks and Attractions. The sale would include Sydney Aquarium, Sydney Wildlife World, Oceanworld Manly, Sydney Tower and the Koala Gallery in Australia, in addition to Kelly Tarlton's Underwater World in New Zealand. [16] On 3 March 2011, the deal was finalised. [17] This was followed by the $140 million acquisition of Living and Leisure Australia which owned several attractions in the Asia-Pacific region including UnderWater World, Melbourne Aquarium, Falls Creek Alpine Resort, Hotham Alpine Resort, Otway Fly, Illawarra Fly, Busan Aquarium and Siam Ocean World. [18] [19]

On 28 June 2013, Merlin Australia's Madame Tussauds in Sydney placed a wax figure of the former Prime Minister, Julia Gillard, into a mock queue of the unemployed at a Centrelink office in central Sydney. Deposed by the Australian Labor Party in the evening of 26 June, and replaced by Kevin Rudd, the publicity stunt drew wide attention, but received some criticism for the "disrespect" shown to the office of the Prime Minister, and the first female political leader of Australia. [20]

Listing Edit

Merlin had planned to go public in the early 2000s, but market turbulence postponed those plans. Instead, Blackstone sold 20% of the company to the private equity firm CVC Capital Partners, reducing Blackstone's holding to 34%. CVC acquired another 8% from the Dubai investment fund which is no longer involved with the company, giving it 28% in all. Kirkbi, a Danish family trust that owns LEGO, also increased its stake, emerging as the largest shareholder, with 36%. CVC paid a price that valued Merlin at £2.25 billion [21] – more than six times what Merlin and Legoland together were worth when Blackstone acquired them five years earlier. Blackstone's investment was by that point worth more than three and a half times what it had paid. [22]

On 8 November 2013 Merlin floated 30% of the company on the London Stock Exchange valuing the private equity-backed company at almost £3.4bn. [23]

In June 2019 the company's board agreed to recommend a takeover offer of £4.8 billion from Kirkbi, CPP Investment Board and The Blackstone Group. [24] The takeover was approved by the high court in November 2019. [25]

EOne's multi-territory partnership with Merlin Edit

On 5 December 2019 Entertainment One announced a new multi-territory partnership with Merlin that will open an interactive PJ Masks nautical-themed trail throughout the company's Sea Life aquariums worldwide starting February 2020. [26]

Further tying into the collaboration between Merlin and eOne, select episodes of PJ Masks season 4 will feature underwater adventures. [26]

Theme parks Edit

Nom Emplacement Year Opened Year Acquired Remarques
Alton Towers Resort Staffordshire Moorlands, UK 1860 2007 Acquired in Tussauds Group deal.
Thorpe Park Chertsey, Surrey, UK 1979 2007 Acquired in Tussauds Group deal.
Chessington World of Adventures Resort Chessington, Greater London, UK 1987 2007 Acquired in Tussauds Group deal.
Gardaland Castelnuovo del Garda, Italy 1975 2006 Purchased in 2006 under Blackstone.
Heide Park Resort Soltau, Lower Saxony, Germany 1978 2007 Acquired in Tussauds Group deal.
Legoland Billund Resort Billund, Denmark 1968 2005 Acquired in Blackstone deal.
Legoland California California, USA 1999 2005 Acquired in Blackstone deal.
Legoland Deutschland Resort Günzburg, Germany 2002 2005 Acquired in Blackstone deal.
Legoland Dubai Resort Jebel Ali, Dubai, United Arab Emirates 2016 - Opened as part of the Dubai Parks and Resorts development in Jebel Ali.
Legoland Florida Resort Winter Haven, Florida, USA 2011 2011 Cypress Gardens acquired and rebranded.
Legoland Japan Resort Nagoya, Japan 2017 - New-build theme park.
Legoland Malaysia Resort Johor Bahru, Malaysia 2012 - New-build theme park.
Legoland Windsor Resort Windsor, UK 1996 2005 Acquired in Blackstone deal.

Midway attractions Edit

Nom Location(s) Year Opened Year Acquired Remarques
Australian Treetop Adventures Australie 2005 2010 Canopy walkways acquired in MFS Living and Leisure deal
Blackpool Tower Circus Blackpool, UK 1894 2011
The Dungeons Alton Towers
Blackpool
Londres
Warwick
York
Edinbourg
Berlin
Hambourg
Amsterdam
San Francisco
Shanghai
2019
2011
1974
-
1975
2000
2013
2000
2005
2014
1992
Eye Brand Blackpool
Londres
Sydney
1894
2000
1981
2011
2007
2011
Dreamworks Tours: Shrek's Adventure! Londres Londres 2015 - Uses characters from the Shrek franchise, licensed from DreamWorks Animation.
Falls Creek ski resort Victoria, Australia 1946 2011 Acquired in MFS Living and Leisure deal
Hotham Alpine Resort Victoria, Australia 1925 2011 Ski resort acquired in MFS Living and Leisure deal
Madame Tussauds Londres
Blackpool
Vienne
Prague
Berlin
Amsterdam
Hollywood
Las Vegas
Nashville
New York
Orlando
San Francisco
Washington D.C.
Sydney
Beijing
Chongqing
Shanghai
Wuhan
Hong Kong
New Delhi
Tokyo
Singapour
Istanbul
Bangkok
Dubai
Sea Life Birmingham
Blackpool
Brighton
Great Yarmouth
Castelnuovo del Garda
Gweek
Hunstanton
Londres
Scarborough
Weymouth
Loch Lomond
Bray
Blankenberge
Berlin
Cuxhaven
Hanovre
Königswinter
Konstanz
Munich
Nuremberg
Oberhausen
Speyer
Timmendorfer Strand
Helsinki
Jesolo
The Hague
Porto
Benalmadena
Orlando
Melbourne
Mooloolaba (Sunshine Coast)
Sydney

Auckland
Shanghai
Nagoya
Iskandar Puteri
Busan

In February 2016, Merlin purchased a 15% shareholding in Big Bus Tours. [27]


The True History of Merlin the Magician by Anne Lawrence-Mathers – review

I t turns out that Merlin isn't real. He is, in fact, a big fat hoax, made up by a writer who had run out of things to say and was getting desperate. "Geoffrey of Monmouth" sounds as if he should be a bank manager of scrupulous honesty. A man you could imagine wanting to count the daily takings twice. In fact, he was a 12th-century churchman who pulled off a textual forgery bigger than anything dreamt up by Macpherson or Chatterton at their most high-handed.

By the 1130s Geoffrey clearly felt that he was getting too big for the Marches and decided to do something that would make the world take notice. His bright idea was to write a History of the Kings of Britain. Into the slightly dull chronicle of battles and land grabs he embedded a big dollop of fiction about a character called Merlin, doing that classic thing of passing off his work as a translation of a long-lost ancient text. According to this confection, Merlin was a boy magician at the court of Vortigern, king of the Britons. Later, as an adult wizard, Merlin changes Uther Pendragon's appearance so that he can sleep with the wife of the Duke of Cornwall. Out of this moment of magical pandering King Arthur is conceived. But Merlin, in Geoffrey's version, doesn't hang around to act as twinkly tutor to the marvellous boy. You have to wait until Thomas Malory, writing on the brink of the Renaissance, before you get the whole lovely dreamscape that is Camelot.

The History of the Kings of Britain turned out to be a belter by 12th‑century standards. What got people riveted were the chapters in which Merlin, chanelled through Geoffrey, spewed out a long narrative history of the country, which reached back to the fall of Troy and flew forward to the end of time. Along the way Merlin appeared to foretell recent events, such as the Norman conquest, before setting out a future for Britain that, though a bit hazy on detail, sounded reassuringly solid, spectacular even.

At a time of great dynastic insecurity – we're talking about the decade in which Stephen and Matilda did their complicated shuffle on the British throne – Merlin's upbeat prophecies went down a treat. Geoffrey was clever enough to couch his ventriloquist dummy's utterances in a way that made them sound as old as time rather than stitched together under pressure. Using biblical tropes he managed to imply, without exactly saying so, that Britain had always played a special part in God's great plan. In the process, a small island stuck on the edge of the known world started to believe that it might just matter.

Anne Lawrence-Mathers's account of Merlin's origins as a made-up textual entity rather than a real and revered figure looming out of a remote Celtic past is not for the fainthearted. A university-based medievalist, Lawrence-Mathers expects her readers to keep up as she flicks nimbly through the key historical texts of the high Middle Ages, mapping the process by which Geoffrey's monumental fraud was gradually assimilated into Britain's master narrative.

It is, though, what happens next that is really extraordinary. Having got himself embedded in everyone's consciousness as the maker of Britain, Merlin then managed to slip the leash and started popping up in European chronicles as a kind of international Mr Fixit. In the Italian tradition he morphs into a sibyl and hands out helpful hints on the future of Tuscany and Lombardy. In France he becomes a kind of Time Lord, able to advise Julius Caesar on some of his more troubling dreams while simultaneously urging an Muslim king to convert to Christianity. He even becomes a bit of a romantic hero, succumbing to a doomed obsession with wily Vivien, a story that would be revisited more than six centuries later by Tennyson in his Idylls of the King.

What made Merlin so malleable, suggests Lawrence-Mathers, is his half-human status. His father was a demon, which accounts for his handy knack of being able to foretell the future, not to mention change the material world at will. He thought nothing of moving Stonehenge from Ireland to Salisbury Plain and could shape-shift from an ugly old man to a beautiful boy.

All quite marvellous of course but also, explains Lawrence-Mathers, slightly troubling. The early chroniclers took great care to position Merlin as a practitioner of "natural magic", a super-tuned interpreter of God's miraculous world. Liberated from any taint of necromancy, he was free to flit through time and space doing good.

By the later Middle Ages, though, the ability to summon up the east wind at will no longer seemed quite so harmless. Growing worries about witchcraft meant that having a demon as a dad was turning into a liability. Consequently when Malory came to write Le Morte d'Arthur in the mid-15th century, it seemed safer to make the man in the pointy hat come to a sticky end. Accordingly, Merlin meets his fate at the hands of his erstwhile lover Vivien, who by now has turned into "Nenyve". Annoyed by Merlin's latest incarnation as a sex pest, Nenyve seals the magus up in a rock for all eternity. And this time, it transpires, no amount of shape-shifting will allow him to get out from under.


About Merlin

Merlin Sheldrake is a biologist and a writer with a background in plant sciences, microbiology, ecology, and the history and philosophy of science. He received a Ph.D. in tropical ecology from Cambridge University for his work on underground fungal networks in tropical forests in Panama, where he was a predoctoral research fellow of the Smithsonian Tropical Research Institute. He sits on the advisory board of the Fungi Foundation and the Society for the Protection of Underground Networks.

Merlin’s research ranges from fungal biology, to the history of Amazonian ethnobotany, to the relationship between sound and form in resonant systems. A keen brewer and fermenter, he is fascinated by the relationships that arise between humans and more-than-human organisms. He is a musician and performs on the piano and accordion. Entangled Life is his first book.


Voir la vidéo: Meine Erkrankung