Bataille de Medellin, 28 mars 1809

Bataille de Medellin, 28 mars 1809

Bataille de Medellin, 28 mars 1809

La bataille de Medellin du 28 mars 1809 était la bataille finale lors de l'invasion de l'Estrémadure par le maréchal Victor en mars 1809 et fut l'une des défaites espagnoles les plus coûteuses de la guerre d'Espagne. L'armée espagnole d'Estrémadure dirigée par le général Cuesta avait été forcée de quitter ses positions défensives sur le Tage après le combat de Meza de Ibor (17 mars 1809) et s'était retirée sur le fleuve Guadiana. Juste avant d'atteindre la rivière, Cuesta avait été confrontée à un choix d'itinéraires – soit à l'ouest vers sa base de Badajoz, soit au sud-est, loin de la grande route vers Medellin et La Serena. Cuesta avait toujours l'intention d'offrir la bataille, et il choisit donc la route de Medellin, car on s'attendait à ce que des renforts arrivent de l'est. Il s'est ensuite déplacé vers l'est de Medellin à La Serena, où, le 27 mars, il a été rejoint par le duc d'Albuquerque à la tête d'une force de 4 500 fantassins et 250 cavaliers. Cela a donné à Cuesta un total de 19 000 fantassins, 3 000 cavaliers et 30 canons, ce qui, selon lui, était suffisant pour lui permettre de risquer la bataille.

Le maréchal Victor avait commencé sa campagne avec 22 000 hommes (15 000 fantassins, 5 500 cavaliers, 60 canons et 1 600 artilleurs). Il avait suivi Cuesta à travers les montagnes entre le Tage et le Guadiana. Au moment où il a découvert que Cuesta était allé à Medellin, Victor avait laissé quatre bataillons d'infanterie et deux régiments de cavalerie pour garder les points clés sur la route principale, lui laissant 13 000 fantassins, 4 500 cavaliers et 50 canons.

Le champ de bataille de Medellin était un triangle de terre bordé par le fleuve Guadiana au nord et l'Hortiga à l'ouest, avec Medellin à l'extrémité nord-ouest du triangle, sur la rive ouest de l'Hortiga. Le matin de la bataille, les Français étaient basés autour de Medellin, tandis que les Espagnols étaient approchés de Don Benito, au sud-est. Victor et Cuesta étaient tous deux prêts à risquer une bataille. Bien qu'il soit en infériorité numérique, l'armée de Victor était la mieux organisée et la plus expérimentée, et était supérieure en cavalerie. Le seul avantage numérique de Cuesta était son infanterie, mais celle-ci était partagée entre les recrues brutes et les hommes qui avaient vaincu Gamonal et le col de Somosierra. La seule caractéristique rédemptrice de la position espagnole était que les Français se battaient dos au fleuve Guadiana. Si les Espagnols pouvaient l'emporter, leur victoire serait grande.

Victor posta toute cette cavalerie et deux de ses trois divisions d'infanterie à l'est de l'Hortiga. L'infanterie de Villatte, au centre de la ligne, est retirée des deux forces de flanc. A gauche se trouvait la cavalerie de Lasalle, appuyée par deux bataillons d'infanterie de Leval, et à droite était la cavalerie de Latour-Maubourg, contre appuyée par deux bataillons d'infanterie.

S'il s'agissait d'un déploiement étrange, les forces de Cuesta étaient dans une position encore plus inhabituelle. Pour s'assurer qu'il ne pourrait pas être débordé, Cuesta a déployé son infanterie en une seule ligne mince, longue de quatre milles et seulement quatre hommes de profondeur et divisée en cinq divisions (de gauche à droite : Henestrosa, Del Parque, Trias, Portago et Albuquerque) . Pour que les Espagnols gagnent, ils devaient empêcher les Français de trouver des lacunes dans cette ligne, car il n'y avait pas de réserves. Si la cavalerie française contournait l'armée de Cuesta, une défaite désastreuse s'ensuivrait.

Au début, le plan de Cuesta semblait fonctionner. Sur la mince ligne espagnole avancée, Latour-Maubourg tenta de charger la division Del Parque et essuya un échec. Sa cavalerie se retire à l'arrière en désordre, et Victor est contraint d'ordonner une retraite de combat vers une nouvelle position. Cette étape de la bataille aurait duré deux heures, alors que l'aile gauche de Lasalle se repliait sur les troupes de Latour-Maubourg et Villatte.

La bataille se décida sur la gauche espagnole. Ici Victor avait installé une batterie de dix canons, protégée par les deux bataillons allemands de Latour-Maubourg, un bataillon de la division Villatte et un bataillon de grenadiers, la cavalerie protégeant leur flanc. Cuesta a envoyé l'infanterie de Henestrosa et Del Parque pour attaquer ces canons. Leur infanterie a combattu avec une détermination impressionnante et a réussi à atteindre les canons. C'est alors que Latour-Maubourg envoie sa cavalerie à l'attaque. Cuesta, qui était sur la gauche, répondit en ordonnant à trois régiments de cavalerie espagnole de contre-charger les Français. La cavalerie espagnole avança sur une courte distance vers les Français, puis se retourna et s'enfuit sans avoir tiré un coup de feu, descendant presque Cuesta pendant leur déroute.

La fuite de la cavalerie espagnole expose le flanc gauche de la ligne espagnole. Latour-Maubourg envoie trois de ses régiments de cavalerie attaquer latéralement l'infanterie de Henestrosa et Del Parque, et toute l'aile gauche espagnole s'effondre. La plupart des survivants de l'infanterie espagnole venaient de l'aile gauche.

Un effondrement similaire s'est produit sur la droite espagnole. Lorsque Latour-Maubourg a commencé sa charge, Lasalle a répondu en attaquant l'extrême droite de la ligne espagnole, où leur cavalerie avançait le long de la rivière Guadiana. Deux régiments de cavalerie française ont frappé la cavalerie espagnole de tête et l'ont forcée à se replier vers les régiments restants. Tous trois s'enfuirent alors du terrain, laissant le flanc droit de l'armée espagnole exposé. Une fois de plus, les Français ont pu attaquer l'infanterie espagnole de côté et de front. Le commandant espagnol de droite, le duc d'Albuquerque, fait mieux que ses équivalents de l'aile gauche, réussissant à organiser une certaine résistance à la cavalerie, mais les Espagnols sont alors touchés à revers par la cavalerie de Latour-Maubourg, fraîchement sortie de la déroute. de la gauche espagnole.

Le résultat fut un massacre. Au moins 7 500 soldats espagnols ont été tués dans la bataille, la plupart de ces pertes étant subies par l'infanterie de droite. Certains bataillons ont tenté de se lever et de se battre, et ont été pratiquement anéantis, tandis que la cavalerie française n'a fait aucun quartier pendant la poursuite. Les Français firent au moins 1 850 prisonniers ainsi que vingt des trente canons de Cuesta. Les pertes françaises étaient beaucoup plus faibles, bien que probablement pas aussi faibles que le total de 300 tués et blessés donné par le maréchal Jourdan. Un chiffre compris entre 1 000 et 2 000 semble plus probable, car les Français avaient une charge de cavalerie défaite par l'artillerie et avaient effectué une longue retraite de combat.

Au lendemain de la bataille, Cuesta se retira à Monasterio, à mi-chemin entre Medellin et Séville. Bizarrement sa position avec le Central Junte amélioré après Medellin, car malgré la défaite et les lourdes pertes, son armée avait livré un combat beaucoup plus crédible que ce n'avait été le cas dans la plupart des batailles récentes. À la mi-avril, suffisamment de renforts l'avaient atteint pour ramener l'armée d'Estrémadure à la même taille qu'avant la bataille.

Victor a très peu gagné de sa victoire. La deuxième partie de ses ordres avait été de s'emparer de Badajoz, près de la frontière avec le Portugal, puis d'attendre des nouvelles du maréchal Soult, que l'on croyait avancer vers Lisbonne. Au lieu de faire cela, Victor a mis ses hommes dans des camps à Merida et Medellin. Il est resté en Estrémadure jusqu'à la mi-juin, date à laquelle il était clair que la campagne de Soult au Portugal avait mal tourné. Arthur Wellesley avait pris le commandement au Portugal, forcé les Français à se retirer à travers les montagnes jusqu'en Galice, et menaçait maintenant d'envahir l'Espagne. Victor et son armée étaient nécessaires autour de Talavera.

Page d'accueil napoléonienne | Livres sur les guerres napoléoniennes | Index des sujets : Guerres napoléoniennes

Marquer cette page: Délicieux Facebook Trébucher


Bataille d'Alcantara (1809)


Les Bataille d'Alcantara (14 mai 1809) a vu une division impériale française dirigée par le maréchal Claude Perrin Victor attaquer un détachement portugais du colonel William Mayne. Après une escarmouche de trois heures, les Français ont pris d'assaut le pont d'Alcántara et ont forcé les Portugais à battre en retraite. L'affrontement s'est produit pendant la guerre péninsulaire, une partie des guerres napoléoniennes. Alcántara, en Espagne, est située sur le fleuve Tage, près de la frontière portugaise, à 285 kilomètres à l'ouest-sud-ouest de Madrid.

Alors que le maréchal Nicolas Soult envahissait le nord du Portugal au début de 1809, deux autres forces françaises se tenaient prêtes à coopérer à l'assujettissement du Portugal. La division de Pierre Belon Lapisse se cachait près de Ciudad Rodrigo tandis que le I Corps de Victor opérait dans la vallée du Tage. Une force faible sous Robert Thomas Wilson surveillait Lapisse tandis que le corps anglo-portugais d'Alexander Randoll Mackenzie surveillait Victor. Après avoir été dépassé par Wilson, Lapisse a marché vers le sud pour rejoindre Victor. Alors que l'armée anglo-portugaise de Sir Arthur Wellesley se débarrassait du corps de Soult, le détachement commandé par Mayne se déplaça pour occuper Alcántara.

Croyant que les troupes de Mayne étaient une menace sérieuse, Victor marcha contre lui. Le bataillon de la Loyal Lusitanian Legion a vigoureusement défendu le pont d'Alcántara pendant trois heures. Ensuite, l'artillerie française a fait taire ses canons et un bataillon de milice de soutien a pris la fuite. Le pont a été miné, mais lorsque Mayne a ordonné la détonation des charges, sa construction lourde a résisté à l'explosion. L'infanterie de Victor s'est alors précipitée sur la travée incomplètement démolie. Les Français ont traîné dans la zone pendant quelques jours mais se sont finalement retirés. L'action suivante fut la bataille de Talavera.


Bataille de Medellin, 28 mars 1809 - Histoire

L'Espagne perd face à la France dans la guerre connue sous le nom de Bataille de Medellín. Le combat a été la première tentative reconnue de ce dernier pour prendre le contrôle de la partie sud de l'Espagne.

Le compositeur allemand Otto Nicolai dirige la première représentation du célèbre orchestre philharmonique de Vienne.

La réalisatrice et actrice allemande Leni Riefenstahl présente son film controversé, "Triumph of the Will".

"Philadelphia Story", une pièce comique de Philip Barry fait sa première représentation au Shubert Theater de New York.

La deuxième édition du prix de théâtre Broadway de renommée mondiale, les Tony Awards, a lieu à New York. Certains des gagnants notables de l'événement sont Henry Fonda, un acteur, et Joshua Logan, un réalisateur.

Le groupe anglais The Beatles sort deux singles intitulés "Being for the Benefit of Mr. Kite!" et "Bonjour bonjour".

Le chanteur anglais Joe Cocker joue son premier concert aux États-Unis.

Acteur anglo-australien, Peter Finch remporte le prix du « Meilleur acteur » lors de la 49e édition des Oscars. Les autres gagnants notables de l'événement sont Jason Robards et Paddy Chayefsky.

Neil Simon crée sa pièce intitulée "Biloxi Blues" au Ahmanson Theatre de Los Angeles.

BBC Radio Five Live fait sa première émission au Royaume-Uni.

Le groupe de rock américain Wilco sort son premier album, "A.M". Jeff Tweedy, Ken Coomer et Max Johnston sont des membres du groupe qui ont contribué au succès de l'enregistrement de l'album.

Ol' Dirty Bastard du Wu-Tang Clan sort son premier album solo intitulé "Return to the 36 Chambers: The Dirty Version". L'album se compose de singles comme "Shimmy Shimmy Ya" et "Brooklyn Zoo".

Kelvin Jones, membre du groupe de rap connu sous le nom de The Hellraisers, tire et tue Raymond Rogers, connu dans l'industrie de la musique sous le nom de Freaky Tah.

Les États-Unis enregistrent leur premier cas de grippe porcine H1N1. Le virus a été détecté chez deux résidents de Californie.

La star du rap américain, Rick Ross, est arrêté pour possession d'une quantité importante de marijuana. Il a été libéré plus tard dans la nuit.


Tippecanoe

La bataille de Tippecanoe s'est déroulée entre des soldats américains et des guerriers amérindiens le long des rives du Keth-tip-pe-can-nunk, une rivière au cœur du centre de l'Indiana. À la suite du traité de Fort Wayne, un accord de 1809 obligeant les tribus de l'Indiana à vendre trois millions d'acres de terres au gouvernement des États-Unis, un chef shawnee nommé Tecumseh, a organisé une confédération de tribus amérindiennes pour combattre la horde de pionniers qui envahissait les terres indigènes.

La résistance organisée a incité le gouverneur William Henry Harrison à diriger environ 1 000 soldats et miliciens pour détruire le village shawnee « Prophetstown », nommé en l'honneur du frère de Tecumseh, Tenskwatawa, « le prophète » et conçu par Tecumseh pour être le cœur de la nouvelle confédération amérindienne.

Lorsque Harrison est arrivé le soir du 6 novembre 1811, il a été accueilli avec un drapeau blanc par l'un des partisans de Tenskwatawa, qui a demandé un cessez-le-feu et que les deux dirigeants, Harrison et Tecumseh, pourparlers avant que toute mesure ne soit prise. Un tel pourparler signifierait un retard, car Tecumseh n'était pas à Prophetstown, étant allé dans le sud pour recruter des guerriers des «cinq tribus civilisées» qui subissaient le même empiétement sur leurs terres.

Un Harrison las accepte les conditions de Tenskwatawa et retire ses forces sur une colline à environ un mile de Prophetstown sur les rives du ruisseau Burnett. Sceptique quant au cessez-le-feu, Harrison ordonna à ses hommes de prendre une position défensive rectangulaire pour la nuit. Une grande partie des lignes de front de Harrison étaient occupées par des milices, avec 300 réguliers en réserve pour renforcer les miliciens non testés si leurs lignes vacillaient. Le flanc sud était couvert par le capitaine Spier Spencer des Indiana Yellow Jackets, une compagnie nommée d'après les pardessus jaune vif qu'ils portaient au combat.

Cette nuit-là, Tenskwatawa avait l'intention de rompre le cessez-le-feu malgré les avertissements précédents de Tecumseh de ne pas inciter à la guerre jusqu'à ce que la Confédération soit renforcée. Il se tenait au-dessus de Prophetstown sur un rebord rocheux maintenant appelé Prophet's Rock et a provoqué son peuple dans la bataille en chantant des chansons de guerre et en scandant des incantations qu'il avait promis de les protéger des balles.

À l'aube du lendemain matin, les hommes de Harrison étaient complètement entourés par les guerriers de Tenskwatwa. Les guerriers ont fait une attaque de diversion sur l'extrémité nord du rectangle américain, tirant les premiers coups de la bataille et réveillant immédiatement le reste de la force endormie de Harrison. Peu de temps après, une attaque féroce sur le flanc sud a fait vaciller les « gilets jaunes » de Spencer et se retirer après le capitaine Spencer, et les deux lieutenants commandants ont été abattus par les guerriers grouillants.

Harrison a réussi à apaiser le chaos en transférant le capitaine David Robb et les Indiana Mounted Rifles de leur position sur le flanc nord du rectangle pour reformer le flanc sud. Les guerriers se retirèrent à contrecœur et les hommes de Harrison purent renforcer leurs défenses.

Cependant, les braves ont ensuite monté une deuxième vague d'attaques, frappant cette fois les flancs nord et sud du rectangle. De nouveau, le flanc sud est englouti dans les combats les plus intenses, mais les lignes fraîchement renforcées parviennent à tenir. Sur le flanc nord, la deuxième vague d'attaques s'est heurtée à une forte résistance alors que le major Joseph Hamilton Daveiss des Indiana Light Dragoons a mené une contre-charge pour repousser les braves qui avançaient. À la suite de sa manœuvre audacieuse, le major Daveiss a été mortellement blessé et est décédé peu de temps après.

Finalement, les effectifs et la puissance de feu supérieurs de Harrison l'emportèrent et les combats cessèrent au bout de deux heures. Harrison et sa force composée principalement de miliciens avaient tenu leurs positions et dissipé les attaques des guerriers.

Découragés, les braves retournèrent à Prophetstown et discréditèrent le leadership de Tenskwatawa et les sorts qu'il avait lancés pour les protéger. La méfiance à l'égard de Tenskwatawa a poussé les Amérindiens à abandonner immédiatement Prophetstown, la laissant grande ouverte au raid de Harrison.

Le 8 novembre 1811, Harrison incendia Prophetstown et commença sa longue marche de retour vers Vincennes. Tecumseh est retourné à Prophetstown trois mois après la bataille pour le trouver en ruines. C'était la fin de son rêve d'une confédération amérindienne. La défaite à Tippecanoe a incité Tecumseh à s'allier à ses forces restantes avec la Grande-Bretagne pendant la guerre de 1812, où elles joueraient un rôle essentiel dans le succès militaire britannique dans la région des Grands Lacs au cours des années à venir.


Le bourbier de Napoléon - La campagne d'Estrémadure, mars-novembre 1809

Le bourbier de Napoléon - La campagne d'Estrémadure, mars-novembre 1809 (batailles de Medellin, Talavera, Almonacid et Ocaña) est le septième volume des jeux de la série THE LIBRARY OF NAPOLEONIC BATTLES d'OSG.

L'année 1809 commence avec le départ de Napoléon de la péninsule ibérique, pour faire face à la menace autrichienne sur le Danube. Il laissa son frère, Joseph, à la tête de ses armées en Espagne, en tant que roi fantoche à Madrid. Les combats éclatent sur plusieurs fronts simultanément, et l'occupation française connaît quelques succès, notamment au siège de Saragosse, conclu par le maréchal Lannes juste avant son départ pour rejoindre l'Empereur.

En 1809, les Français de Joseph maîtrisaient presque les plaines de l'Ancienne et de la Nouvelle Castille. Cependant, la magie napoléonienne ne pouvait pas fonctionner à de telles distances (une dépêche envoyée de Vienne à Madrid parcourrait 2 400 km en 12 à 14 jours) lorsque les dépêches arrivaient elles étaient souvent périmées de plusieurs jours ou semaines. Une série de batailles se sont déroulées au cours de l'année aux abords de Madrid depuis le Portugal, où le futur duc de Wellington venait d'arriver avec une petite armée britannique pour seconder l'armée espagnole d'Estrémadure.

  • Deux cartes couleur pleine grandeur (22"x34" chacune) et deux cartes demi-taille (17"x22")
  • Livret de règles (28 pages)
  • Dossier Scénario (24 pages)
  • Deux feuilles de compteur (560 unités)
  • Deux jeux de cartes (50 cartes chacun, 100 au total)
  • 15 cartes d'aide de jeu

Échelle de la série :

La bibliothèque des batailles napoléoniennes - anciennement connue sous le nom de série des dernières batailles de Napoléon (NLB) :

Frais de port de base : £6.00

Les frais de port sont calculés en fonction du mode de livraison et de votre lieu de livraison. Le prix d'affranchissement de base représente le Royal Mail de deuxième classe envoyé au Royaume-Uni. Veuillez vérifier votre panier pour un calcul précis des frais de port.


Que s'est-il passé en Inde le 28 mars ?

Source de l'image: MyIndiaMyGlory

1737 : Défaite des Moghols
Sous la direction de Bajirao I, les Marathes ont vaincu les Moghols lors de la bataille de Delhi.

2014 : Attaque du Cachemire
Un groupe de militants présumés a attaqué le Cachemire sous administration indienne au cours duquel une personne a été tuée par balle le 28 mars 2014.


Événements historiques du 4 mars

    Le duc croate Trpimir I a publié un statut, un document avec la première mention écrite connue du nom croate dans les sources croates. Traduction des reliques du martyr Venceslas Ier, duc de Bohême, saint patron de l'État tchèque

Élection d'intérêt

1152 Frédéric Ier Barberousse élu empereur romain germanique

Événement de L'intérêt

1215 Le roi Jean d'Angleterre prête serment au pape en tant que croisé pour obtenir le soutien d'Innocent III.

    Bataille de la rivière Sit : les forces mongoles de Batu Khan vainquent les Russes sous Yuri II de Vladimir-Suzdal près de Yaroslavl en Russie, mettant fin à la résistance russe Ramathibodi devient roi de Siam Władysław II Jagiełło (Jogaila) couronné roi de Pologne Le roi Jacques IV d'Écosse conclut un alliance avec la France contre l'Angleterre.

Événement de L'intérêt

1522 Anne Boleyn fait ses débuts à la cour d'Angleterre au concours de Green Castle

    Le roi Philippe II interdit aux étudiants néerlandais étrangers Le navire de Maurice de Nassau atteint Breda George Abbot nommé archevêque de Cantorbéry Jacarta, Java, rebaptisé Batavia

Événement de L'intérêt

1628 Le roi d'Angleterre Charles Ier accorde une charte royale à la colonie de la baie du Massachusetts

Déclaration de Guerre

1665 Le roi anglais Charles II déclare la guerre aux Pays-Bas

Événement de L'intérêt

1675 John Flamsteed nommé 1er astronome royal d'Angleterre

Événement de L'intérêt

1681 Le quaker anglais William Penn reçoit une charte de Charles II, faisant de lui l'unique propriétaire du territoire colonial américain en Pennsylvanie

    Les Juifs sont expulsés de Lübeck, en Allemagne La flotte britannique du contre-amiral du Blue Sir Chaloner Ogle atteint Cartagena de Indias (Colombie)

Événement de L'intérêt

1774 Première observation de la nébuleuse d'Orion (William Herschel)

    Guerre d'indépendance américaine : les Américains s'emparent de Dorchester Heights dominant le port de Boston, Massachusetts

Constitution des États-Unis

1789 Le 1er Congrès américain se réunit et déclare la constitution en vigueur (9 sénateurs, 13 représentants)

    Chambre des représentants américaine 1ère réunion plénière, NYC, F Muhlenberg 1er intervenant La France est divisée en 83 départements, qui traversent les anciennes provinces pour tenter de déloger les loyautés régionales fondées sur la noblesse foncière. Premier membre juif du Congrès américain, Israel Jacobs (PA), prend ses fonctions Le président Washington convoque le Sénat américain à sa première session extraordinaire Le Vermont est admis comme 14e État (1er ajout aux 13 colonies) Des oranges introduites à Hawaï Les troupes françaises conquièrent Geertruidenberg, Pays-Bas Washington 2e investiture en tant que président des États-Unis, discours le plus court (133 mots)

Président Inauguré

1797 John Adams est nommé 2e président des États-Unis, Thomas Jefferson 2e vice-président

Thomas Jefferson élu président des États-Unis

1801 Thomas Jefferson est le premier président américain à être investi à Washington, D.C.

Décompte des votes du collège électoral lors de l'élection de 1800. Aucun candidat n'a remporté la majorité, de sorte qu'une élection à la Chambre des représentants a eu lieu, Jefferson l'emportant au 36e scrutin.
    La bataille de Vinegar Hill, colonie de la Nouvelle-Galles du Sud (Australie), lorsque des condamnés irlandais (dont certains avaient participé à la bataille de Vinegar Hill en Irlande en 1798) ont mené le seul soulèvement de condamnés important de la colonie.

Président Inauguré

1809 James Madison devient le premier président des États-Unis inauguré dans des vêtements de fabrication américaine

Président Inauguré

1817 James Monroe est investi en tant que 5e président des États-Unis

    La « National Institution for the Preservation of Life from Shipwreck » a été fondée au Royaume-Uni, puis rebaptisée Royal National Lifeboat Institution en 1858.

Président Inauguré

1825 John Quincy Adams est inauguré en tant que 6e président des États-Unis

Président Inauguré

1829 Andrew Jackson est inauguré en tant que 7e président des États-Unis

    Une foule indisciplinée envahit la Maison Blanche lors du bal inaugural du président Jackson L'opéra de Vincenzo Bellini "I Capuleti e i Montecchi" est présenté en première à Venise Le HMS Beagle s'installe dans la baie de Concepcion

Président Inauguré

1837 Martin Van Buren inauguré en tant que 8e président des États-Unis

Événement de L'intérêt

1841 Première à Londres de "London Assurance" de Dion Boucicault

Président Inauguré

1841 Le plus long discours d'investiture présidentielle des États-Unis (8 443 mots), William Henry Harrison

Président Inauguré

1845 James K. Polk est investi en tant que 11e président des États-Unis

    8e Grand National : William Taylor à bord de l'outsider Pioneer gagne par 3 longueurs sur Culverthorpe Sardaigne-Piemonte obtient une nouvelle Constitution Carlo Alberto di Savoia signe le Statuto Albertino qui représentera plus tard la première constitution du Regno d'Italia

Président Inauguré

1849 Le président américain Zachary Taylor retarde d'un jour sa cérémonie de prestation de serment et d'investiture pour des raisons religieuses, s'élevant à la fausse croyance de certains que le sénateur David Atchison (président pro tempore) a techniquement assumé la fonction de président pendant un jour


Commandes et couleurs : Napoleonics Exp 7 : La Grande Battles

Les Commandes et couleurs : Napoléon Le système de jeu permet aux joueurs de représenter efficacement des batailles napoléoniennes de grande taille, ainsi que des actions historiques plus petites. L'échelle du jeu est flexible et varie d'une bataille à l'autre. Dans certains scénarios, une unité peut représenter une division entière, tandis que dans d'autres, une unité peut représenter un seul régiment ou bataillon. Pendant le jeu, les cartes Commandement entraînent le mouvement, tout en créant un « brouillard de guerre », et les dés de combat résolvent le combat rapidement et efficacement. Les cartes stylisées du champ de bataille mettent l'accent sur les caractéristiques importantes du terrain et mettent en évidence le déploiement historique des forces à l'échelle du système de jeu. Enfin, les tactiques napoléoniennes que vous devrez exécuter pour remporter la victoire se conforment remarquablement bien aux avantages et aux limites inhérents aux diverses armées nationales napoléoniennes de l'époque et aux caractéristiques réelles du champ de bataille sur lequel elles ont combattu.

La Grande Batailles Napoléoniennes est la septième extension pour les GMT Commandes et couleurs : Napoléoniens système de jeu. L'extension comprend jusqu'à 10 scénarios de La Grande Battle, 10 engagements ÉPIQUES et un certain nombre de batailles de taille standard. Le champ de bataille de La Grande Battles fait 11 hexagones de profondeur sur 26 hexagones de large, et il y a deux cartes montées sur La Grande Battles (gauche et droite) incluses dans l'extension. Le champ de bataille EPIC fait 11 hexagones de profondeur sur 20 hexagones de large, ce qui est presque le double de la taille du champ de bataille du scénario standard de 9 hexagones de profondeur par 13 hexagones de large. Deux feuilles de carte du champ de bataille EPIC (gauche et droite) sont également incluses.

Bonus spécial: Il y a deux scénarios de taille étendue de La Grande Bataille sur une carte papier préimprimée recto-verso, Waterloo 18 juin 1815 et Borodino 7 septembre 1812. Ces deux batailles font 11 hexagones de profondeur par 29 hexagones de large et parce que le champ de bataille est déjà imprimé avec tous les déploiements de terrain et d'unités, le temps qu'il faut pour mettre en place ces batailles est minime.

Les joueurs trouveront un certain nombre de nouvelles unités, y compris les alliés français polonais, les Highlanders britanniques, l'infanterie et la cavalerie KGL, ainsi que tous les blocs d'unités et les règles nécessaires pour aligner ces unités dans une bataille.

L'extension comprend également un certain nombre de blocs Leader of Honor. Les blocs Leader of Honor ont un portrait du leader napoléonien et ont été mentionnés pour la première fois dans l'extension n°5 Generals, Marshals & Tacticians. Un chef d'honneur commande plus d'unités lorsqu'une carte de commandement « Prendre le commandement » est jouée. Veuillez noter que le nombre de blocs Leader of Honor pour les différentes nations napoléoniennes variera et est déterminé en fonction de l'historique du statut de commandant de chaque armée napoléonienne.

Cette extension présente également de nouvelles règles pour les commandants emblématiques qui sont recommandées pour tous les scénarios EPIC et La Grande Battle. Par exemple : lorsque Napoléon est aux commandes, en raison de son excellente maîtrise et de son déroulement d'une bataille, après le jeu d'une carte Commandement Scout, le joueur français, lorsqu'il pioche deux nouvelles cartes Commandement, peut conserver les deux cartes et défausser une carte Commandement de sa main. Lorsque Wellington est aux commandes, en raison de son sens aigu du terrain, le joueur britannique avant la bataille peut redéployer jusqu'à 4 hexagones d'unités. Par exemple : une unité peut redéployer jusqu'à 4 hexagones ou deux unités de 2 hexagones chacune ou quatre unités de 1 hexagone chacune, etc. Les autres nations napoléoniennes ont également leurs propres règles uniques de commandant emblématique.

Sachant qu'il n'est pas toujours facile de rassembler huit joueurs, vous constaterez qu'un scénario d'EPIC Napoleonics se déroulera très bien avec seulement deux joueurs. Il est fortement recommandé aux joueurs d'essayer les scénarios EPIC, en jouant un contre un. Alors qu'un jeu de La Grande Battle se joue mieux avec huit joueurs (quatre joueurs prenant le commandement de chaque côté). Les règles de La Grande Battles trouvées dans cette extension, cependant, ont été légèrement modifiées par rapport aux règles de La Grande Battles présentées à l'origine dans l'extension EPIC Napoleonics #6. Fondamentalement, nous avons découvert après avoir joué plusieurs fois à ces scénarios de bataille plus vastes, que les règles mises à jour permettront à chaque joueur d'être plus impliqué et d'avoir un plus grand contrôle pendant toute la bataille.

Pour profiter au maximum de ces deux formats de jeu napoléoniens, les scénarios EPIC et La Grande Battle sont mieux joués en utilisant les jeux de cartes Command et Tactician qui faisaient partie de l'extension Generals, Marshals & Tacticians.

Il est également important de noter que pour jouer à la plupart des scénarios EPIC Napoleonics, les joueurs auront besoin d'une copie du Commandes & amp Couleurs : Napoléonien jeu de base et plusieurs de ses extensions (armée espagnole, armée russe, armée autrichienne, armée prussienne, généraux, maréchaux et tacticiens, EPIC Napoleonics et La Grande Battles).

Encore une fois, comme je l'ai indiqué précédemment dans l'extension EPIC Napoleonics, il n'est pas dans l'intention de GMT ou de moi-même d'exiger d'un joueur qu'il achète plusieurs exemplaires du jeu Napoleonic pour jouer à un scénario de La Grande Battle. J'espère vraiment que deux amis, qui possèdent tous deux des copies du jeu Napoleonic et des extensions, pourraient se réunir avec leurs jeux, mettre en place un scénario de La Grande Battles et partager le plaisir avec six autres de leurs amis.

Bien que la portée et l'échelle de notre jeu Commands & Colors Napoleonic aient encore doublé, les règles de base du jeu pour la plupart, sont restées les mêmes. Bienvenue au plaisir!

Liste indicative des composants

  • 1 livret de règles et de scénarios
  • 2 planches de cartes montées La Grande Battles (gauche et droite)
  • 2 feuilles de carte EPIC Battlefield (gauche et droite)
  • 2 cartes préimprimées recto-verso de La Grand Battle Extended Scenario (2 scénarios)
  • 5 cartes Scénario La Grande Bataille recto-verso (10 scénarios La Grande Bataille)
  • 5 cartes Scénario EPIC recto-verso (10 scénarios de Bataille EPIC)
  • 2 cartes récapitulatives des effets de terrain
  • 3 planches de perforation de tuile de terrain, de compteur et de marqueur d'amp
  • 30 tuiles de terrain recto-verso
  • 54 pions Bannière de la Victoire (9 Français, 9 Britanniques, 9 Espagnols, 9 Russes, 9 Autrichiens, 9 Prussiens)
  • 12 pions carrés (2 français, 2 britanniques, 2 espagnols, 2 russes, 2 autrichiens, 2 prussiens)
  • 18 marqueurs de garnison (3 français, 3 britanniques, 3 espagnols, 3 russes, 3 autrichiens, 3 prussiens)
  • 9 marqueurs ronds alliés français
  • 3 pions de guérilla espagnole
  • 3 pions Russie Mère Russie
  • 3 marqueurs Volonté de Fer Prussienne
  • 1 assemblage de support de courrier en papier cartonné
  • 8 dés de bataille personnalisés
  • 70 à 100 blocs d'unités et étiquettes d'ampères
  • 45 blocs et étiquettes Leaders of Honor (ce sera un mélange d'images de leader pour toutes les armées)

Liste de scénarios provisoires

  • 6 décembre 1806 Pultusk - ÉPIQUE
  • 8 février 1807 Eylau - ÉPIQUE
  • 10 juin 1807 Heilsberg - ÉPIQUE
  • 14 juin 1807 Friedland - ÉPIQUE
  • 19 juillet 1808 Bailen - ÉPIQUE
  • 28 mars 1809 Medellin - ÉPIQUE
  • 22 avril 1809 Eggmuhl - La Grande Bataille
  • 21 mai 1809 Aspern Essling - La Grande Bataille
  • 14 juin 1809 Raab - La Grande Bataille
  • 28 juin 1809 Talavera - La Grande Bataille
  • 19 novembre 1809 Ocana - ÉPIQUE
  • 27 septembre 1810 Bussaco - La Grande Bataille
  • 22 juillet 1812 Salamanque - La Grande Bataille
  • 7 septembre 1812 Borodino - La Grande Bataille prolongée avec carte imprimée
  • 13 février 1813 Kalish - Standard
  • 13 février 1813 Kalish - ÉPIQUE
  • 28 juillet 1813 Sorauren - La Grande Bataille
  • 26-27 août 1813 Dresde (Flanc gauche autrichien) - Standard
  • 26-27 août 1813 Dresde - La Grande Bataille
  • 16 octobre 1813 Mockern - La Grande Bataille
  • 27 février 1814 Orthez - La Grande Bataille
  • 9 mars 1814 Laon - La Grande Bataille
  • 10 avril 1814 Toulouse - ÉPIQUE
  • 10 avril 1814 Toulouse - La Grande Bataille
  • 16 juin 1815 Ligny - ÉPIQUE
  • 16 juin 1815 Quatre Bras - ÉPIQUE
  • 18 juin 1815 Waterloo - La Grande Bataille prolongée avec carte imprimée
  • 18 juin 1815 Wavre - ÉPIQUE

Afin de jouer à la variété de batailles incluses dans cette extension, les joueurs auront besoin d'une copie du Commandes & amp Couleurs : Napoléonien jeu de base et plusieurs de ses extensions (armée espagnole, armée russe, armée autrichienne, armée prussienne, généraux, maréchaux et tacticiens, EPIC Napoleonics et La Grande Battles).


Bataille de Medellin, 28 mars 1809 - Histoire

Index des sites ABH

Chronologie - Les années 1800

Les États-Unis ont été élargis et explorés de nombreuses manières au cours des premières décennies et des décennies suivantes du XIXe siècle. Nous avons acheté du territoire aux Français lors de l'achat de la Louisiane, construit des routes pour les pionniers pour atteindre le fleuve Mississippi, puis envoyé des explorateurs avec des guides indiens pour franchir les cols des montagnes Rocheuses et trouver une route vers l'océan Pacifique.

Plus des années 1800

Pétroglyphes indiens mentionnés dans les journaux de l'expédition Lewis et Clark. Rivière Nemaha, Troie, Kansas. Avec la permission des Archives nationales. À droite : scène du quai historique de la Nouvelle-Orléans le long du fleuve Mississippi. Avec la permission de la Bibliothèque du Congrès.

Chronologie des États-Unis - Les années 1800

Sponsor this page for $400 per year. Votre bannière ou annonce textuelle peut remplir l'espace ci-dessus.
Cliquez sur ici pour parrainer la page et comment réserver votre annonce.

November 1, 1800 - U.S. President John Adams is the first President to live in the White House, then known as the Executive Mansion and sixteen days later, the United States Congress holds its first session in Washington, D.C. He would be defeated for the presidency by December 6 by Thomas Jefferson.

Slavery is ended in the Northwest Territory, stemming from the Ordinance of 1787 establishing the territory and written by Thomas Jefferson. Jefferson had proposed that all slavery be prohibited by the year 1800, but that proposal had been defeated by one vote.

January 20, 1801 - John Marshall is appointed Chief Justice of the Supreme Court of the United States.

February 17, 1801 - Thomas Jefferson is elected as the 3rd president of the United States in a vote of the House of Representatives after tying Aaron Burr, his Vice President, in the electoral college with 73 electors due to a flaw in the original vote for two system, which would be corrected in the 12th Amendment to the Constitution.

March 4, 1801 - Thomas Jefferson is inaugurated for his first term as President of the United States.

February 11, 1802 - Lydia Child is born and would become a foremost author expounding the idea of an American abolitionist.

March 16, 1802 - West Point, New York is established. Four months later, the United States Military Academy opens on July 4.

May 22, 1802 - Martha Washington, the first First Lady of the United States, passes.

October 2, 1802 - War ends between Tripoli and Sweden, but continues with the United States, despite a negotiated peace, due to compensation disagreements.

December 20, 1803 - The United States of America takes title to the Louisiana Purchase, which stretches the United States from the Canadian border to the mouth of the Mississippi River.


PATH TO THE PRESIDENCY

In 1801, Thomas Jefferson asked Madison to join his new presidential administration as secretary of state. At the end of his two terms as president, Jefferson supported Madison as the next president. Madison easily defeated his opponent, Charles Pinckney, and became the fourth president of the United States in 1809.

Madison’s wife, Dolley—who he married in 1794—was so popular that she’s credited with helping him win. Pinckney himself said he “might have had a better chance had I faced Mr. Madison alone.”


Histoire militaire

February 9, 1801 - French Revolutionary Wars: The War of the Second Coalition ends when the Austrians and French sign the Treaty of Lunéville

May 1801 - First Barbary War: Tripoli, Tangier, Algiers, and Tunis declare war on the United States

March 25, 1802 - French Revolutionary Wars: Fighting between Britain and France ends with the Treaty of Amiens

May 18, 1803 - Napoleonic Wars: Fighting resumes between Britain and France

January 1, 1804 - Haitian Revolution: The 13-year war ends with the declaration of Haitian independence

February 16, 1804 - First Barbary War: American sailors sneak into Tripoli harbor and burn the captured frigate USS Philadelphia

March 17, 1805 - Napoleonic Wars: Austria joins the Third Coalition and declares war on France, with Russia joining a month later

June 10, 1805 - First Barbary War: The conflict ends when a treaty is signed between Tripoli and the United States

October 16-19, 1805 - Napoleonic Wars: Napoleon is victorious at the Battle of Ulm

October 21, 1805 - Napoleonic Wars: Vice Admiral Nelson crushes the combined Franco-Spanish fleet at the Battle of Trafalgar

December 2, 1805 - Napoleonic Wars: The Austrians and Russians are crushed by Napoleon at the Battle of Austerlitz

December 26, 1805 - Napoleonic Wars: The Austrians sign the Treaty of Pressburg, ending the War of the Third Coalition

February 6, 1806 - Napoleonic Wars: The Royal Navy wins the Battle of San Domingo

Summer 1806 - Napoleonic Wars: The Fourth Coalition of Prussia, Russia, Saxony, Sweden, and Britain is formed to fight France

October 15, 1806 - Napoleonic Wars: Napoleon and French forces defeat the Prussians at the Battles of Jena and Auerstädt

February 7-8, 1807 - Napoleonic Wars: Napoleon and Count von Bennigsen fight to a draw at the Battle of Eylau

June 14, 1807 - Napoleonic Wars: Napoleon routs the Russians at the Battle of Friedland, forcing Tsar Alexander to sign the Treaty of Tilsit that effectively ended the War of the Fourth Coalition

June 22, 1807 - Anglo-American Tensions: HMS Leopard fires on USS Chesapeake after the American ship refused to be allowed to be searched for British deserters

May 2, 1808 - Napoleonic Wars: The Peninsular War begins in Spain when the citizens of Madrid rebel against French occupation

August 21, 1808 - Napoleonic Wars: Lt. Gen. Sir Arthur Wellesley defeats the French at the Battle of Vimeiro

January 18, 1809 - Napoleonic Wars: British forces evacuate northern Spain after the Battle of Corunna

April 10, 1809 - Napoleonic Wars: Austria and Britain begin the War of the Fifth Coalition

April 11-13, 1809 - Napoleonic Wars: The Royal Navy wins the Battle of the Basque Roads

June 5-6, 1809 - Napoleonic Wars: The Austrians are defeated by Napoleon at the Battle of Wagram

October 14, 1809 - Napoleonic Wars: The Treaty of Schönbrunn ends the War of the Fifth Coalition in a French victory

May 3-5, 1811 - Napoleonic Wars: British and Portuguese forces hold at the Battle of Fuentes de Oñoro

March 16-April 6, 1812 - Napoleonic Wars: The Earl of Wellington lays siege to the city of Badajoz

June 18, 1812 - War of 1812: The United States declares war on Britain, beginning the conflict

June 24, 1812 - Napoleonic Wars: Napoleon and the Grande Armée cross the Neman River, beginning the invasion of Russia

August 16, 1812 - War of 1812: British forces win the Siege of Detroit

August 19, 1812 - War of 1812: USS Constitution captures HMS Guerriere to give the United States the first naval victory of the war

September 7, 1812 - Napoleonic Wars: The French defeat the Russians at the Battle of Borodino

September 5-12, 1812 - War of 1812: American forces hold out during the Siege of Fort Wayne

December 14, 1812 - Napoleonic Wars: After a long retreat from Moscow, the French army leaves Russian soil

January 18-23, 1812 - War of 1812: American forces are beaten at the Battle of Frenchtown

Spring 1813 - Napoleonic Wars: Prussia, Sweden, Austria, Britain, and a number of the German states form the Sixth Coalition to take advantage of France's defeat in Russia

April 27, 1813 - War of 1812: American forces win the Battle of York

April 28-May 9, 1813 - War of 1812: The British are repulsed at Siege of Fort Meigs

May 2, 1813 - Napoleonic Wars: Napoleon defeats Prussian and Russian forces at the Battle of Lützen

May 20-21, 1813 - Napoleonic Wars: Prussian and Russian forces are beaten at the Battle of Bautzen

May 27, 1813 - War of 1812: American forces land and capture Fort George

June 6, 1813 - War of 1812: American troops are beaten at the Battle of Stoney Creek

June 21, 1813 - Napoleonic Wars: British, Portuguese, and Spanish forces under Sir Arthur Wellesley defeat the French at the Battle of Vitoria

August 30, 1813 - Creek War: Red Stick warriors conduct the Fort Mims Massacre

September 10, 1813 - War of 1812: U.S. naval forces under Commodore Oliver H. Perry defeat the British at the Battle of Lake Erie

October 16-19, 1813 - Napoleonic Wars: Prussian, Russian, Austrian, Swedish, and German troops defeat Napoleon at the Battle of Leipzig

October 26, 1813 - War of 1812: American forces are held at the Battle of the Chateauguay

November 11, 1813 - War of 1812: American troops are beaten at the Battle of Crysler's Farm

August 30, 1813 - Napoleonic Wars: Coalition forces defeat the French at the Battle of Kulm

March 27, 1814 - Creek War: Maj. Gen. Andrew Jackson wins the Battle of Horseshoe Bend

March 30, 1814 - Napoleonic Wars: Paris falls to coalition forces

April 6, 1814 - Napoleonic Wars: Napoleon abdicates and is exiled to Elba by the Treaty of Fontainebleau

July 25, 1814 - War of 1812: American and British forces fight the Battle of Lundy's Lane

August 24, 1814 - War of 1812: After defeating American forces at the Battle of Bladensburg, British troops burn Washington, D.C.

September 12-15, 1814 - War of 1812: British forces are defeated at the Battle of North Point and Fort McHenry

December 24, 1814 - War of 1812: The Treaty of Ghent is signed, ending the war

January 8, 1815 - War of 1812: Unaware that the war has ended, Gen. Andrew Jackson wins the Battle of New Orleans

March 1, 1815 - Napoleonic Wars: Landing at Cannes, Napoleon returns to France beginning the Hundred Days after escaping from exile

June 16, 1815 - Napoleonic Wars: Napoleon wins his final victory at the Battle of Ligny

June 18, 1815 - Napoleonic Wars: Coalition forces led by the Duke of Wellington (Arthur Wellesley) defeat Napoleon at the Battle of Waterloo, ending the Napoleonic Wars

August 7, 1819 - Wars of South American Independence: Gen. Simon Bolivar defeats Spanish forces in Colombia at the Battle of Boyaca

March 17, 1821 - Greek War of Independence: The Maniots at Areopoli declare war on the Turks, beginning the Greek War of Independence

1825 - Java War: Fighting begins between the Javanese under Prince Diponegoro and Dutch colonial forces

October 20, 1827 - Greek War of Independence: An allied fleet defeats the Ottomans at the Battle of Navarino

1830 - Java War: The conflict ends in a Dutch victory after Prince Diponegoro is captured

April 5-August 27, 1832 - Blackhawk War: U.S. troops defeat an alliance of Native American forces in Illinois, Wisconsin, and Missouri

October 2, 1835 - Texas Revolution: The war begins with a Texan victory at the Battle of Gonzales

December 28, 1835 - Second Seminole War: Two companies of U.S. soldiers under Maj. Francis Dade are massacred by the Seminoles in the first action of the conflict

March 6, 1836 - Texas Revolution: After 13 days of siege, the Alamo falls to Mexican forces

March 27, 1839 - Texas Revolution: Texan prisoners of war are executed at the Goliad Massacre

April 21, 1836 - Texas Revolution: The Texan army under Sam Houston defeats the Mexicans at the Battle of San Jacinto, winning independence for Texas

December 28, 1836 - War of the Confederation: Chile declares war on the Peru-Bolivian Confederation, beginning the conflict

December 1838 - First Afghan War: A British army unit under Gen. William Elphinstone marches into Afghanistan, starting the war

August 23, 1839 - First Opium War: British forces capture Hong Kong in the opening days of the war

August 25, 1839 - War of the Confederation: Following defeat at the Battle of Yungay, the Peru-Bolivian Confederation is dissolved, ending the war

January 5, 1842 - First Afghan War: Elphinstone's army is destroyed as it retreats from Kabul

August 1842 - First Opium War: After winning a string of victories, the British force the Chinese to sign the Treaty of Nanjing

January 28, 1846 - First Anglo-Sikh War: British forces defeat the Sikhs at the Battle of Aliwal

April 24, 1846 - Mexican-American War: Mexican forces rout a small U.S. cavalry detachment in the Thornton Affair

May 3-9, 1846 - Mexican-American War: American forces hold out during the Siege of Fort Texas

May 8-9, 1846 - Mexican-American War: U.S. forces under Brig. Gen. Zachary Taylor defeat the Mexicans at the Battle of Palo Alto and the Battle of Resaca de la Palma

February 22, 1847 - Mexican-American War: After capturing Monterrey, Taylor defeats Mexican Gen. Antonio López de Santa Anna at the Battle of Buena Vista

March 9-September 12, 1847 - Mexican-American War: Landing at Vera Cruz, U.S. forces led by Gen. Winfield Scott conduct a brilliant campaign and capture Mexico City, effectively ending the war

April 18, 1847 - Mexican-American War: American troops win the Battle of Cerro Gordo

August 19-20, 1847 - Mexican-American War: The Mexicans are routed at the Battle of Contreras

August 20, 1847 - Mexican-American War: U.S. forces triumph at the Battle of Churubusco

September 8, 1847 - Mexican American War: American forces win the Battle of Molino del Rey

Septebmer 13, 1847 - Mexican-American War: U.S. troops capture Mexico City after the Battle of Chapultepec

March 28, 1854 - Crimean War: Britain and France declare war on Russia in support of the Ottoman Empire

September 20, 1854 - Crimean War: British and French forces win the Battle of Alma

September 11, 1855 - Crimean War: After an 11-month siege, the Russian port of Sevastopol falls to British and French troops

March 30, 1856 - Crimean War: The Treaty of Paris ends the conflict

October 8, 1856 - Second Opium War: Chinese officials board the British ship Arrow, leading to the outbreak of hostilities

October 6, 1860 - Second Opium War: Anglo-French forces capture Beijing, effectively ending the war

April 12, 1861 - American Civil War: Confederate forces open fire on Fort Sumter, beginning the Civil War

June 10, 1861 - American Civil War: Union troops are beaten at the Battle of Big Bethel

July 21, 1861 - American Civil War: In the first major battle of the conflict, Union forces are defeated at Bull Run

August 10, 1861 - American Civil War: Confederate forces win the Battle of Wilson's Creek

August 28-29, 1861 - American Civil War: Union forces capture Hatteras Inlet during the Battle of Hatteras Inlet Batteries

October 21, 1861 - American Civil War: Union troops are beaten at the Battle of Ball's Bluff

November 7, 1861 - American Civil War: Union and Confederate forces fight the inconclusive Battle of Belmont

November 8, 1861 - American Civil War: Capt. Charles Wilkes removed two Confederate diplomats from RMS Trent, inciting the Trent Affair

January 19, 1862 - American Civil War: Brig. Gen. George H. Thomas wins the Battle of Mill Springs

February 6, 1862 - American Civil War: Union forces capture Fort Henry

February 11-16, 1862 - American Civil War: Confederate forces are defeated at the Battle of Fort Donelson

February 21, 1862 - American Civil War: Union forces are beaten at the Battle of Valverde

March 7-8, 1862 - American Civil War: Union troops win the Battle of Pea Ridge

March 9, 1862 - American Civil War: USS Monitor fights CSS Virginia in the first battle between ironclads

March 23, 1862 - American Civil War: Confederate troops are defeated at the First Battle of Kernstown

March 26-28, 1862 - American Civil War: Union forces successfully defend New Mexico at the Battle of Glorieta Pass

April 6-7, 1862 - American Civil War: Maj. Gen. Ulysses S. Grant is surprised, but wins the Battle of Shiloh

April 5-May 4, 1862 - American Civil War: Union troops conduct the Siege of Yorktown

April 10-11, 1862 - American Civil War: Union forces capture Fort Pulaski

April 12, 1862 - American Civil War: The Great Locomotive Chase takes place in northern Georgia

April 25, 1862 - American Civil War: Flag Officer David G. Farragut captures New Orleans for the Union

May 5, 1862 - American Civil War: The Battle of Williamsburg is fought during the Peninsula Campaign

May 8, 1862 - American Civil War: Confederate and Union troops clash at the Battle of McDowell

May 25, 1862 - American Civil War: Confederate troops win the First Battle of Winchester

June 8, 1862 - American Civil War: Confederate forces win the Battle of Cross Keys in the Shenandoah Valley

June 9, 1862 - American Civil War: Union forces lose the Battle of Port Republic

June 25, 1862- American Civil War: Forces meet at the Battle of Oak Grove

June 26, 1862 - American Civil War: Union troops win the Battle of Beaver Dam Creek (Mechanicsville)

June 27, 1862 - American Civil War: Confederate forces overwhelm the Union V Corps at the Battle of Gaines' Mill

June 29, 1862 - American Civil War: Union troops fight the inconclusive Battle of Savage's Station

June 30, 1862 - American Civil War: Union forces hold at the Battle of Glendale (Frayser's Farm)

July 1, 1862 - American Civil War: The Seven Days Battles ends with a Union victory at the Battle of Malvern Hill

August 9, 1862 - American Civil War: Maj. Gen. Nathaniel Banks is defeated at the Battle of Cedar Mountain

August 28-30, 1862 - American Civil War: Gen. Robert E. Lee wins a stunning victory at the Second Battle of Manassas

September 1, 1862 - American Civil War: Union and Confederate forces fight the Battle of Chantilly

September 12-15, 1862 - American Civil War: Confederate troops win the Battle of Harpers Ferry

September 15, 1862 - American Civil War: Union forces triumph at the Battle of South Mountain

September 17, 1862 - American Civil War: Union forces win a strategic victory at the Battle of Antietam

September 19, 1862 - American Civil War: Confederate forces are beaten at the Battle of Iuka

October 3-4, 1862 - American Civil War: Union forces hold at the Second Battle of Corinth

October 8, 1862 - American Civil War: Union and Confederate forces clash in Kentucky at the Battle of Perryville

December 7, 1862 - American Civil War: Armies fight the Battle of Prairie Grove in Arkansas

December 13, 1862 - American Civil War: The Confederates win the Battle of Fredericksburg

December 26-29, 1862 - American Civil War: Union forces are held at the Battle of Chickasaw Bayou

December 31, 1862-January 2, 1863 - American Civil War: Union and Confederate forces clash at the Battle of Stones River

May 1-6, 1863 - American Civil War: Confederate forces win a stunning victory at the Battle of Chancellorsville

May 12, 1863 - American Civil War: Confederate forces are beaten at the Battle of Raymond during the Vicksburg Campaign

May 16, 1863 - American Civil War: Union forces win a key victory at the Battle of Champion Hill

May 17, 1863 - American Civil War: Confederate forces are beaten at the Battle of Big Black River Bridge

May 18-July 4, 1863 - American Civil War: Union troops conduct the Siege of Vicksburg

May 21-July 9, 1863 - American Civil War: Union troops under Maj. Gen. Nathaniel Banks conduct the Siege of Port Hudson

June 9, 1863 - American Civil War: Cavalry forces fight the Battle of Brandy Station

July 1-3, 1863 - American Civil War: Union forces under Maj. Gen. George G. Meade win the Battle of Gettysburg and turn the tide in the East


Voir la vidéo: La Bataille de Wagram 1809 Total War