La Russie a-t-elle soutenu à la fois les nationalistes géorgiens et le gouvernement géorgien pendant la guerre civile géorgienne ?

La Russie a-t-elle soutenu à la fois les nationalistes géorgiens et le gouvernement géorgien pendant la guerre civile géorgienne ?

J'essaie de comprendre l'histoire de la Géorgie après l'indépendance de la Russie en lisant l'article de Wikipédia français à ce sujet. Pourtant, je ne comprends pas la position de la Russie pendant la guerre civile.

Plus tard dans l'année, les membres de l'opposition s'arment quand le commandant limogé de la Garde Nationale Tenguiz Kitovani rejoint le camp anti-Gamsakhourdia. À la fin du mois de décembre 1991, ils commencent le siège du Parlement, qui est pris le 6 janvier 1992, date du coup d'État qui amène l'exil du Président Gamsakhourdia chez ses voisins caucasiens. À ce moment, un Conseil d'État est formé et l'ancien chef du parti communiste géorgien Edouard Chevardnadzé est désigné comme chef du Conseil intérimaire.

Celui-ci poursuit la guerre en Ossétie du Sud et, au lieu d'atténuer les conflits séparatistes, envoie des troupes géorgiennes en Abkhazie pour réprimer les nationalistes qui virent vers la sécession à leur tour. Mais Tbilissi se heurte à une opposition armée et soutenue logistiquement par la Russie. En un peu plus d'une année, la guerre est achevée et les séparatistes, après avoir déclaré à leur tour leur indépendance, se livrent à un nettoyage ethnique des Géorgiens présents sur leur territoire. À la suite de cette défaite, Tbilissi tente de se rapprocher politiquement de la Russie qui s'accorde à lui envoyer une aide militaire pour combattre les nouveaux opposants menés par Gamsakhourdia qui a établi un gouvernement en exil à Zougdidi.

Traduit:

Plus tard dans l'année, les membres de l'opposition s'arment lorsque le commandant limogé de la Garde nationale Tenguiz Kitovani rejoint le camp anti-Gamsakhourdia. Fin décembre 1991, ils commencent le siège du Parlement, qui est pris le 6 janvier 1992, date du coup d'État qui conduit à l'exil du président Gamsakhourdia vers ses voisins caucasiens. À cette époque, un Conseil d'État a été formé et l'ancien chef du Parti communiste géorgien Edouard Chevardnadze a été nommé à la tête du Conseil intérimaire.

Il a poursuivi la guerre en Ossétie du Sud et, au lieu de réduire les conflits séparatistes, a envoyé des troupes géorgiennes en Abkhazie pour réprimer les nationalistes qui se dirigeaient également vers la sécession. Mais Tbilissi fait face à une opposition armée et à un soutien logistique de la Russie. En un peu plus d'un an, la guerre est terminée et les séparatistes, après avoir déclaré leur indépendance, procèdent à un nettoyage ethnique des Géorgiens sur leur territoire. Suite à cette défaite, Tbilissi tente de se rapprocher politiquement de la Russie, qui accepte de lui envoyer une aide militaire pour combattre les nouveaux opposants menés par Gamsakhourdia. qui a mis en place un gouvernement en exil à Zougdidi.

Je ne comprends pas pourquoi ce sont les nationalistes, dirigés par Gamsakhourdia, qui ont d'abord été aidés par la Russie avant que ce ne soit le gouvernement qui a été aidé par la Russie. Était-ce en même temps ? Ce serait un non-sens.

Je recherche des ressources récentes sur l'histoire de la Géorgie ou au moins du Caucase en français, si vous avez des idées merci de me les faire savoir :)


Voir la vidéo: GÉORGIE-RUSSIE: UNE GUERRE OUBLIÉE